Ça faisait un moment que le dofollow me titillait, entre les discussions avec Alexandre du blog référencement et Marie de Pink SEO, et une réflexion plus globale sur le sens du Web sans le lien hypertexte.

Le dofollow, c’est quoi ? C’est ne pas mettre l’attribut rel="nofollow" sur les liens des commentaires pour ne pas garder tout son jus pour soi. C’est, accessoirement, se dire que les gens qui ont pris le temps de laisser un commentaire de qualité sur votre blog ont bien le droit de récupérer un peu du pagerank de la page.

Depuis quelques années, l’explosion du spam automatisé dans les commentaires des blogs ont entraîné la prise en compte de l’attribut rel="nofollow" par les moteurs de recherche. Cela signifiait ce lien là, tu ne le suis pas, et tu ne lui transmets pas mon page rank, merci monsieur Google. Si cela n’a pas fait diminuer le nombre de robots en action, cela a entre autres eu un effet pervers : les gens ont décidé de garder leur pagerank pour eux, au point que la politique du nofollow est devenue la norme par défaut sur tous les sites à UGC et les moteurs de blog Wordpress en tête. Daniel Roche en parle plus longuement dans son article Nofollow et Référencement Naturel.

Depuis mon dernier commit, Typo, l’outils de blogging en Ruby on Rails, permet maintenant de choisir la politique de ses commentaires entre nofollow et dofollow. Pour le moment, c’est un peu du tout ou rien, mais je réfléchis à une mise en place conditionnelle, par exemple pour les personnes qui auraient publié plus de X commentaires, adresse e-mail faisant foi. Cette politique est maintenant active sur ce site, l’avantage de coder son propre outil de publication.

Concrètement, qu’est-ce que ça signifie ?

Cela signifie que le lien associé à votre nom dans les commentaires ne subira pas l’attribut rel="nofollow", pas plus que les liens inclus dans vos commentaires.

Cela signifie également que je serai encore plus casse pieds que d’habitude quant à la qualité des commentaires, et que des ancres comme poker en ligne, immobilier facile et autres keyword stuffing se feront dégager purement et simplement. À lien de qualité, commentaire de qualité, on se retrouve dans deux mois pour faire le point sur les résultats de cette nouvelle politique.

Comme ma femme ne veut pas que je pose nu dans la neige, on dira que c’est mon cadeau de Noël à moi.