Frederic de Villamil


,


Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez sur Linkedin Plus

Silence et au boulot ! Quand l'open space s'inspire des bibliothèques

La bibliothèque, un cadre de travail silencieux idéal

Quoi de mieux qu’une bibliothèque pour travailler dans le calme ?

Je me rappelle encore, une émotion toute lacrymale au coin de l’oeil, des heures passées à réviser le concours d’entrée à Science Pipo dans les salles austères de la bibliothèque de la fac de Droit de Bordeaux, perdu au milieu des derniers étudiants fiévreusement occupés à combler les lacunes qui les séparaient encore du précieux sésame validant une année placée sous le signe du labeur, de la belote et des cuites du jeudi soir. En réalité, ma période de révisions n’avait pas duré plus d’une semaine, mais mon assiduité en ces jours fut inversement proportionnelle à mon budget cafet’ des deux semestres précédents.

Dans An office with “library rules”, Jason Fried explique que les règles qui régissent l’open space de 37Signals sont les mêmes que celles d’une bibliothèque :

Tout le monde sait comment on se comporte dans une bibliothèque. on se tait ou on chuchote. On respecte l’espace vital des gens. On n’interrompt pas les gens qui lisent, travaillent, apprennent ou étudient. Et si on a besoin de discuter, on s’en va dans une pièce à part.

Si vous voulez travailler au calme, appliquez les règles d’une bibliothèque dans votre bureau. Ça marche remarquablement bien.

Comme toujours, ce qui fonctionne chez 37Signals… fonctionne chez 37Signals. Leurs témoignages sont toujours géniaux en théorie, mais ils ne s’appliquent que très difficilement en pratique. Sauf si…

Vos employés travaillent seuls sur leur projet, ou n’ont besoin que de très peu d’interactions vocales. IRC, Skype, Hipchat… tout doit pouvoir se faire par écrit. Dans tous les cas, ils doivent être capables d’une très grande autonomie, que l’on ne peut pas se permettre avec des juniors ou des stagiaires. Dans tous les cas, cela demande un état d’esprit à part, de la part du management comme des employés.

Vous avez des problèmes de riches, c’est à dire suffisamment de salles de réunion pour permettre à virtuellement tous vos projets ou sous projets de s’isoler pendant une heure ou plus sans bloquer les autres.

Vous vous appelez 37Signals.

Tout n’est pourtant pas à jeter, dans ce que dit Jason Fried, et j’en retiendrai deux choses pour l’année à venir.

  1. Les règles qui régissent un bureau doivent être imposées et non tacites, sinon c’est toujours le plus bruyant / impoli qui gagne.
  2. Toutes les interactions qui peuvent gêner les autres dans leur travail doivent se faire ailleurs, si la logistique le permet.

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée, j’ai un tennis sur le feu.