Après la sortie de Typo 5.4.3, nous avons fini par réaliser quelque-chose que nous savions depuis longtemps. Si nous voulions faire de Typo un blogware grand public, nous devions le rendre plus beau, plus simple à installer, et plus intuitif à utiliser. Cela peut sembler complètement évident, surtout dans ces colonnes, mais une fois revenu dans la réalité, ça l’était un peu moins. Typo est une application assez ancienne, proposant pas mal de fonctionnalités dont nous n’avions plus besoin depuis longtemps, mais que nous conservions release après release. Notre travail de simplification et d’embellissement se faisait donc en contournant ce code au lieu de le mettre une bonne fois pour toute à la poubelle. Sauf que…. si nous voulions vraiment améliorer Typo, il nous fallait d’abord lui offrir une sérieuse cure d’amaigrissement avant de pouvoir avancer.

Avant d’avancer plus avant sur le contenu de cette nouvelle version, je voulais faire une rapide digression. Quand on parle d’outil de blog grand public, on pense immédiatement à Wordpress, et c’est quelque part normal de se comparer au leader du marché. Chaque fois que je demande aux gens pourquoi ils l’utilisent, ils me répondent pour sa collection de plugins et pour sa collection de thèmes. Quand j’approfondis un peu, la liste des plugins utilisés est toujours la même :

  • All in one SEO
  • Akismet
  • Feedburner
  • Google Analytics
  • Les posts liés
  • Le formulaire de contact

Viennent ensuite tous les plugins d’intégration : Delicious, Flickr, Twitter…

Nous ne prétendons pas concourir face à Wordpress, mais pour information, les 4 premiers sont inclus de base dans Typo, et tous les autres existent. Une raison de plus de migrer si votre hébergeur vous propose le support de Ruby on Rails. Fin de l’aparté.

Cette quatrième version de la série des Willy Ronis va dans le sens d’une plus grande simplification : moins de fonctionnalités inutiles, une interface plus légère et plus simple à utiliser. Et enfin… une consommation mémoire moindre.

Typo vient maintenant avec un setup qui simplifie considérablement les problèmes liés à la configuration initiale de votre blog. Donnez-nous un titre, un email, et vous y êtes. Ce setup est la première brique du processus de simplification de l’installation qui passera à termes par une réécriture en profondeur de notre installateur en ligne de commande.

Notre dernière refonte de l’administration n’était pas satisfaisante, et il nous fallait tout revoir. Plutôt que de jouer à l’apprenti designer, aucun d’entre-nous ne l’est, nous avons préféré nous en remettre au générateur de Jquery UI et nous concentrer sur l’interface proprement dite. Le résultat, bien que perfectible, commence à être agréable.

Typo 5.4.4

Les fonctionnalités de liste noire sur IP et motifs utilisées afin de lutter contre le spam ont été purement et simplement supprimées. Typo dispose déjà nativement de deux manières particulièrement efficaces de lutter contre le spam : l’intégration d’Akismet, et l’interrogation des serveurs RBL. Le filtrage sur IP es motifs est quant à lui du ressort d’un IDS comme mod_security ou d’un firewall ; pas d’un blogware.

Depuis des années, Typo offrait le support des métadonnées iTunes pour les éditeurs de podcasts. Rajoutant de la complexité dans l’interface tout en étant utile à 0.01% d’entre-nous, celui-ci a été purement et simplement supprimé. Typo supporte en revanche toujours les enclosure.

Les sessions stockées en base de données sont retournées dans les cookies qu’elles n’auraient jamais du quitter. Pour une raison étrange, la table des sessions n’était jamais vidée, et cela contribuait à l’importante empreinte mémoire de Typo.

Nous avons également résolu quelques bugs, et pas des moindres.

La principale raison de cette release que nous considérions un peu prématurée par rapport aux objectifs fixés est la correction d’un bug critique affectant l’éditeur visuel, qui perdait son contenu à la sauvegarde dans certains cas. Parce qu’ils reposent essentiellement sur du Javascript, les éditeurs ne peuvent rentrer dans notre suite de tests unitaires. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous envisageons d’ajouter une suite de tests Watir dans un futur proche.

Bug 143 : publier des posts dans le futur ne fonctionnait pas à moins de les retirer manuellement.

Bug 148 : corrige un bug qui empêchait l’administrateur d’éditer le compte d’un utilisateur sans entrer le mot de passe de ce dernier.

Bug 152 : corrige l’anglais dans les e-mails d’envoi des informations utilisateurs.

Bug 155 : après suppression d’une image, c’était la liste des fichiers qui était chargée.

Bug 160 : corrige des erreurs 404 sur les images loading.gif et closelabel.gif des lightbox.

Pour installer Typo, c’est très simple : il vous suffit de télécharger le code source ou d’installer la gem de la manière habituelle.

Et voilà, c’est tout… jusqu’à la prochaine fois.