Frederic de Villamil


, , , , , , , , ,


Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google Plus Partagez sur Linkedin Plus

Sortie de Typo 6.0.6 Irving Penn

Tout juste cinq semaines après la dernière version, je suis heureux de vous annoncer la sortie de Typo 6.0.6. Avec 403 fichiers modifiés, 8526 ajouts et 4961 suppressions, il s’agit de la plus grosse release de l’histoire du doyen des projet open source basé sur Ruby on Rails. Cette version a été rendue possible par l’arrivée dans l’équipe de Yannick François, des nombreux patchs envoyés par nos contributeurs et par le temps pourri qui a régné durant le mois de juillet sur l’Europe en général et mon lieu de villégiature en particulier.

Vous pouvez télécharger cette version ou la tester sur notre plate-forme de démonstration.

Une application Rails 3.1 ready

La première release de Typo tournait sur Rails 0.6 et Ruby 1.8.4. Six ans plus tard, nous sommes désormais prêts à passer à Ruby on Rails 3.1, que ce soit sur Ruby 1.8.7 ou 1.9.2. Nous attendons maintenant que les bugs apparus lors de l’utilisation avec Passenger (mod_rails) aient été corrigés pour faire le grand saut.

Un réducteur d’URLs intégré

L’explosion du microblogging a fait des URL shorteners un mal nécessaire de notre navigation. Les solutions hébergées souffrant à la fois de problèmes de pérennité et de référencement (redirections 302), nous avons pris le parti d’intégrer un réducteur d’URLs à Typo.

Désormais, chacun de vos articles dispose d’une URL courte que vous pouvez utiliser sur Twitter et sur Facebook, et qui aura la même durée de vie que votre blog. Elle vous permettra également de soigner votre marque en n’envoyant plus que des liens à votre effigie.

Le support de Recaptcha

Typo supporte désormais Recaptcha comme solution de lutte contre le spam. Recaptcha est un système de captcha qui permet en même temps de décoder des livres mal numérisés. Bien qu’elle ne soit pas totalement satisfaisante, cette solution offre une alternative aux personnes ne souhaitant pas utiliser Akismet.

Des possibilités d’extension accrues

Bonne nouvelle pour les développeurs de plugins : cette version apporte un grand nombre de nouvelles extensions qui font partie d’un programme plus ambitieux.

Des champs personnalisés pour les utilisateurs

Le modèle utilisateurs est maintenant extensible à l’infini sans qu’il y soit besoin de modifier la base de données de l’application. L’ajout de ces champs personnalisés est simple comme “bonjour”, leur utilisation l’est encore plus.

Des champs personnalisés pour les contenus

Tout comme les utilisateurs, les contenus (articles et pages) gagnent leurs champs personnalisés. Là encore, pas besoin de modifier votre base de données pour les ajouter.

Un système de routage personnalisé pour les plugins

Les greffons pourront maintenant disposer de leurs propres routes sans qu’il soit besoin de modifier le fichier de routage de l’application, ni à l’installation, ni à la suppression. Cette fonctionnalités permettra d’ajouter facilement contrôleurs et vues à la fois sur la partie publique et l’administration d’un blog sous Typo.

De puissantes options SEO

Nous avons apporté un travail tout particulier aux options liées au référencement. L’idée était de porter les fonctionnalités du plugin Wordpress Yoast SEO. Cette version apporte un premier lot de fonctionnalités.

Support du rel='canonical' dans l’en-tête des pages afin d’éviter le contenu dupliqué.

Une page canonique correspond à la version préférée d’un ensemble de pages au contenu similaire.

Il arrive souvent qu’un site comporte plusieurs pages répertoriant la même gamme de produits. Par exemple, sur une page donnée, les produits peuvent être triés par ordre alphabétique, tandis que sur d’autres, ils sont répertoriés par prix ou par note. Exemples :

http://www.example.com/produit.php?item=poissonsuedois&trackingid=1234567&sort=alpha&sessionid=5678asfasdfasfd http://www.example.com/produit.php?item=poissonsuedois&trackingid=1234567&sort=prix&sessionid=5678asfasdfasfd

Lorsque Google sait que ces pages présentent le même contenu, nous pouvons en indexer une seule version pour nos résultats de recherche. Nos algorithmes sélectionnent la page qui, selon nous, correspond le mieux à la requête de l’utilisateur. Désormais, les utilisateurs ont toutefois la possibilité de définir une page canonique pour les moteurs de recherche en ajoutant un élément link avec l’attribut rel=”canonical” à la section head de la version non canonique de la page. L’ajout de ce lien et de cet attribut permet aux propriétaires de sites d’identifier les ensembles de contenu identique et d’indiquer à Google : “Parmi toutes ces pages au contenu identique, cette page est la plus utile. Merci de la prendre en considération en priorité dans les résultats de recherche”.

Tiré de la page dédiée su les Google Webmaster Tools.

Des templates personnalisés pour les champs title et description

Le fonctionnement des champs title et description des versions de Typo n’était pas satisfaisant au regard de l’importance qu’ils peuvent revêtir. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place un système de templates qui vous permettront de les personnaliser en y intégrant des éléments des pages visitées.

Des méta keywords optionnels

Les moteurs de recherche ont depuis longtemps cessé de prendre en compte les meta keywords. Pour cette raison, de plus en plus de personnes ont choisi de les supprimer de leurs pages. Nous en avons tenu compte et Typo permet maintenant de les désactiver.

Des templates par type de contenus

Typo permet maintenant d’utiliser différents templates en fonction du type de contenu que vous souhaitez afficher : articles, photos, articles sur 3 colonnes… c’est à vous de choisir. Les types d’articles disponibles sont entièrement personnalisables, et viennent avec leur lot de helpers, par exemple pour générer des menus.

Le contrôle du cache depuis le back office

L’interface de contrôle du cache statique avait été supprimée il y a plusieurs années. Elle est de retour (pour vous jouer un mauvais tour), avec des états statistiques sur les fichiers mis en cache.

Des vignettes sur les pièces jointes

Les images attachées aux contenus sont maintenant générées en 3 tailles : originale, moyenne et vignette. Ces deux dernières sont paramétrables dans l’espace de configuration.

Support des albums dans la macro typo:lightbox

La macro typo:lightbox permet maintenant de gérer des groupes d’images à la manière de galeries photos.

Amélioration de l’utilisabilité et de la lisibilité

L’administration a été partiellement réorganisée. Pas d’énormes changements, mais elle est désormais plus agréable à utiliser. D’autres travaux sont en cours, et nous cherchons toujours un designer pour venir nous donner un coup de main sur le sujet.

La traduction en norvégien

Typo est maintenant disponible en langue norvégienne.

Un gros chantier refactoring

Le code de Typo est aussi vieux que celui de Rails, à quelques semaines près. Cela signifie que nous nous trainons toujours du code vieux de six ans, pas forcément optimisé. Cette nouvelle version voit l’aboutissement d’un énorme chantier de refactoring, suppression du code mort, optimisation des performances et encore plus de tests.

Des corrections de bugs

Les opérations de refactoring s’accompagnent souvent, volontairement ou non, d’une chasse aux bugs systématique. Cette version en élimine bien plus que la décence ne m’autorise à l’écrire.

Un véritable travail communautaire

Cette version n’aurait pas été rendue possible sans la participation de la communauté Typo. Dans l’ordre alphabétique, nous tenons à remercier tout particulièrement

Eric Sorenson, Fish, Huy Dinh, Justin B. Kay, Lars Tobias Skjong-Børsting, Maarten Mulders, Melanie Shebel, Silvio Relli, et Yule.