Je ne sais pas si ça vient de l’ambiance 1984 qui règne depuis quelques mois entre LOOPSI et ACTA, mais ce bon vieux HAL 9000, l’ordinateur dérangé de 2001 connaît un regain de popularité qui confine à l’obsession. Anyway, ça n’empêche pas la version 2010 de l’Internet Marketing, opus annuel que l’EBG a eu la gentillesse de m’envoyer d’être un excellent cru malgré un site douteux. Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés.

Si vous ne connaissez pas encore les parutions de l’EBG, mais que le marketing interactif vous intéresse de près ou de loin, courrez vous jeter sur L’Odyssée du Marketing Interactif. Dans une première partie, il décortique l’univers du marketing interactif et ses métiers, donnant un aperçu assez complet des diverses disciplines qui s’y côtoient. Dans la seconde partie, il décortique 62 campagnes significatives de l’année dernière, en fonction des buts à atteindre – vente, image, fidélisation avec à chaque fois un récapitulatif des retombées de la campagne. Chaque campagne est accompagnée d’une problématique qui permet d’en comprendre l’orientation et en facilite l’étude.

À qui s’adresse ce livre ?

Ce livre s’adresse aussi bien à ceux que le marketing interactif intéresse, qu’ils baignent directement dedans ou non, qu’à ceux qui se posent encore la question de lancer une campagne online (y en a-t-il ?), ou qui recherchent des exemples de ce qui a pu se faire par le passé.

Bien que ne m’intéressant pas directement au marketing, j’ai dévoré les 62 cas étudiés afin de voir comment les marques avaient choisi de se positionner ou de positionner leur produit, histoire d’accroitre un peu ma culture générale. J’y ai retrouvé quelques campagnes qui m’avaient bien plu, notamment le joueur de tennis du futur de Lacoste, ou la campagne Prototype menée pour Activision par les belges de 1md et notamment l’ami Vincent.

Metz Angkor ?

Côté présentation, je regrette un peu le coté sympa de la version 2009 qui se lisait dans les deux sens. Le cahier central bourré de chiffres utiles est en revanche une mine d’or pour qui s’intéresse aux usages en ligne. Sur la forme, une unification du retour sur investissement des campagnes abordées offrirait une grille de lecture simplifiée beaucoup plus pratique. Enfin, si j’ai pris beaucoup de plaisir à lire L’Odyssée du Marketing Interactif, certaines campagnes m’ont en revanche laissé un arrière goût de remplissage ou de copinage. L’intérêt de présenter les campagnes Etam ou Viadeo notamment me semble encore douteux, mais je suis peut-être trop exigeant. Que cela ne vous empêche cependant pas de vous jeter sur ce très bon cru en attendant la version 2011.

L'internet marketing 2010

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: