Le monde du travail – et peut-être plus particulièrement le web – est un environnements ultra concurrentiel dans lequel rapidité, qualité et efficacité sont devenus les maîtres mots. Si un environnement motivant et agréable est bien sûr nécessaire pour trouver ses marques, cela passe surtout par un apprentissage constant afin de ne jamais rester à la traîne. Facile à dire, mais pas forcément à faire, surtout quand on enchaîne les journées de 14 heures, encore plus avec une vie de famille. C’est pour cette raison que je vais tenter de vous donner trois clés fondamentales, simples, et non chronophages à appliquer au quotidien afin de progresser professionnellement.

Faites des choses que vous ne savez pas faire

N’imaginez pas progresser en faisant toute la journée quelque-chose que vous savez déjà faire. Dans le meilleur des cas, la routine vous fera stagner, mais elle risque surtout de vous faire régresser tant l’ennui vous ôtera toute motivation. Acceptez des projets comprenant des domaines dont vous ne savez rien, et lors des si redoutés entretiens annuels, demandez à explorer des secteurs inconnus. Les meilleurs ne sont pas ceux qui connaissent leur métier à la perfection, mais ceux qui maîtrisent assez de choses autour de leur coeur de métier pour le voir avec un véritable recul.

Faites des choses que vous n’aimez pas

Il n’y a pas que la technique qui compte, et vous ne progresserez jamais si vous ne faites que des choses qui vous plaisent. En fait j’ai remarqué qu’on choisit souvent – inconsciemment – un poste parce qu’il va nous permettre de faire des choses que l’on déteste. Dans mon cas, quand je suis rentré chez Actualys, les points rédhibitoires m’ont très vite sauté aux yeux :

  • Téléphoner.
  • Passer des journées entières à manipuler Excel et Powerpoint.
  • Prendre la parole en public.
  • Planifier des choses.
  • M’organiser.

En un mot, tout ce que je déteste. Pas facile pour un chef de projets hein ?

Regardez en arrière pour mieux aller de l’avant

Après chaque projet, chaque livraison importante, prenez une heure ou deux pour regarder en arrière et recenser vos erreurs. C’est sur leur élimination que vous devrez vous concentrer la fois suivante. Inutile de vous flageller avec un bouquet d’orties fraîches en criant “j’ai péché, j’expie” à chacune de vos fautes, cela ne sert strictement à rien. Ce qu’il vous faut, c’est comprendre pourquoi les choses ne se sont pas produites comme elles auraient du, et comprendre ce que vous auriez du faire pour l’éviter. C’est probablement là le point le plus important si vous voulez progresser dans votre vie professionnelle : accepter votre imperfection et vous remettre en question quotidiennement.

telechat

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: