Effectuer la refonte partielle ou totale de votre site ou de votre application web sans mesurer les comportements utilisateurs avant et après revient à demander à des aveugles de vous faire un compte-rendu précis d’un film muet sans en avoir jamais entendu parler auparavant : vous ne savez pas d’où vous partez, vous savez peut-être où vous voulez aller, mais vous ne saurez jamais si vous avez une chance d’y parvenir.
Afin de maximiser les chances de réussir votre refonte, je vous propose de mettre en place 3 outils – gratuits – qui vous permettront d’obtenir des données véritablement mesurables sur les comportements de vos utilisateurs avant, et après les changements.

Après ces séances de tests, vous aurez normalement :

  • Accru votre taux de transformation.
  • Optimisé le parcours utilisateur.

Conduite des tests

En fonction de votre trafic, la conduite de votre opération de tests pourra prendre d’une quinzaine de jours à deux bons mois tout compris. Elle se divisera en deux phases distinctes :

Une première phase, avant les changements, servira à comprendre le comportement des internautes sur votre site, en fonction à la fois de leur origine et des différents parcours utilisateur que vous aurez mis en place.

La seconde phase se déroulera après avoir mis en place les principaux changements. Elle se fera selon un ensemble d’itérations semblables afin de valider les différentes configurations possibles.

Étude du parcours utilisateur avec des outils d’analyse

Analyser le parcours de vos utilisateurs est fondamental pour comprendre le fonctionnement de votre site. Cela vous permettra notamment de comprendre pourquoi les visiteurs ne transforment pas en analysant les endroits où ils s’arrêtent, et ce en fonction de leur provenance :

  • Directe, sur l’accueil de votre site ou une page spécifique.
  • Via les outils de recherche.
  • Via un lien effectué depuis un autre site.

Pour cela, j’ai adopté Clicky, un outil de Web Analytics qui permet notamment une analyse poussée du parcours utilisateur. Clicky me permet notamment de suivre le parcours d’un utilisateur qui suit un lien vers l’extérieur, et reviens sur votre site après l’avoir lu.

Analyse du parcours utilisateur avec Clicky

Ici, Clicky me permet de suivre le parcours d’un visiteur depuis son arrivée via Google, jusqu’au téléchargement de mon CV (pas à jour du tout).

L’étude des parcours utilisateur est à faire en permanence, aussi bien avant la refonte, afin de comprendre vos visiteurs, qu’après, afin de valider vos changements.

Dissocier les liens importants avec l’étude des zones de chaleur

Quels sont, pour les pages importantes de votre site les liens les plus importants ? Les visiteurs de votre site e-commerce passent-ils par les produits affichés en recommandation ou par le moteur de recherche interne ? Pas mal de questions, et bien d’autres, auxquelles peut répondre – au moins en partie – l’étude des zones de chaleur de votre site.

Le principe des zones de chaleur est le même qu’en démographie : sur une carte, plus une zone est peuplée, et plus sa couleur tendra vers le rouge. Au contraire, plus elle est dépeuplée, et plus sa couleur tendra vers le bleu.

zones de chaleur avec clicheat

Pour effectuer mes tests de zones de chaleur, j’utilise Clickheat, un outil en PHP sous licence GPL que je peux installer très simplement sur ma machine. Il existe également des services hébergés en mode SAAS un peu plus perfectionnés, mais Clickheat me suffit largement.

L’étude des zones de chaleur est à faire aussi bien avant votre refonte qu’après, de manière régulière. Comparez la répartition des zones au fur et à mesure de vos évolutions afin d’adopter la configuration optimale.

Mesurez l’impact de vos changements en temps réel avec le A/B testing

Évidemment, tout ça est encore plus efficace quand vous testez deux alternatives en grandeur réelle. Et quoi de mieux que le faire avec vos utilisateurs à l’insu de leur plein gré avec le A/B testing. Les résultats sont parfois étonnants, à l’instar de l’augmentation de 200% des taux de transformation du CRM Highrise.

L’A/B testing consiste à montrer à la moitié de vos utilisateurs votre site avec l’option A, et l’option B aux autres utilisateurs, sans leur signaler qu’ils vous servent de cobayes. Ces tests peuvent concerner des changements mineurs (nomenclature, couleur d’une bannière…) ou majeurs (navigation à gauche ou à droite), en fonction des changements que vous voulez effectuer ou des moyens que vous vous donnez.

L’A/B testing offre de nombreux avantages parmi lesquels :

  • Pouvoir évaluer de micro changements sur de vrais utilisateurs.
  • Être très peu cher à mettre en place.
  • Être directement mesurable : sur X utilisateurs l’alternative A a donné Y clics, l’alternative B n’en a donné que Z, l’alternative A est donc la meilleure.

Bien qu’elles aient largement fait leurs preuves, ces méthodes souffrent toutefois d’une limite : elles ne vous mettent pas en face des utilisateurs. Or, il est toujours bon de pouvoir récolter leur feedback directement, que ce soit à chaud avec du monkey testing, ou avec un questionnaire préparé à l’avance, sans oublier un peu d’eye tracking.
Elles donnent toutefois d’excellents résultats à cours ou à long terme pour un prix absolument dérisoire et une extrême simplicité de mise en place, à défaut de simplicité d’analyse post opératoire.

Souriez, vous êtes fliqués ;-)

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: