Twitter

Avec plus de 12 millions d’utilisateurs à travers le monde, Twitter est devenu un marché juteux estimé à plus de 65 millions de dollars pour le seul mois de juillet. Si le business modèle du service semble encore flou, nombreux sont ceux qui ont su en profiter afin de créer une activité des plus rentable. Monétiser Twitter au optimisant votre R.O.A et maximisant votre R.O.I, c’est ce que je vous propose à travers 6 méthodes certes pas originales, mais en tout cas éprouvées.

1. Faites-vous payer pour twitter

Si votre audience est importante, et qualifiée – ce qui n’est pas toujours le cas à cause de services d’ajout automatique de followers – vous aurez peut-être la chance de trouver des marques payant pour vous voir dire du bien de leurs produits en 140 caractères, le tout de la manière la plus spontanée qui soit.

Évidemment, pour que ça marche, il vous faut une audience super qualifiée, et surtout, une ligne éditoriale de niche à laquelle vous vous tiendrez : animaux domestiques, crochet et point de croix, voitures… Évitez simplement la high tech, le créneau est déjà surchargé.

2. Créez un client iPhone pour Twitter

L’iPhone est probablement l’écosystème dont les utilisateurs sont les plus susceptibles de payer pour leurs applications. Twitter, est, de tous les services existant sur le web, le plus à même d’être utilisé en forte mobilité. Le modèle de paiement implicite accolé à une expérience utilisateur très bien faite rend l’acte d’achat d’une application iPhone très simple.

Il existe déjà de nombreux clients Twitter pour iPhone, dont un certain nombre payants. À vous de vous lancer dans l’aventure afin de proposer un produit meilleur que les autres qui connaîtra un taux d’adoption rapide.

3. Revendez votre compte (et vos followers)

Au mois d’avril dernier, CNN rachètait le compte CNNBrk, et son million de followers. CNNBrk avait été monté par James Cox, qui y publiait systématiquement les breaking news de la chaîne américaine.

Se faire racheter son compte est devenu plus difficile, puisque Twitter a supprimé les comptes non officiels de marque existantes. C’est pourtant possible, et les exemples ne manquent pas. Là encore, créez-vous un compte de niche à forte valeur ajoutée, rassemblant des passionnés – je ne plaisantais pas en parlant du crochet tout à l’heure – et publiez très régulièrement de l’information de qualité… en 140 caractères. Si vous êtes bon, vous finirez peut-être par intéresser une marque ou un média spécialisé.

4. Twittez pour ceux qui ne savent pas

Faites-vous la RP d’une société qui n’a pas le temps ou la culture pour se mettre sur Twitter, mais souhaite exploiter cette nouvelle manière de communiquer avec ses clients, ses prospects, ou tout simplement son écosystème. Je vous avais parlé cet été de l’expérience de Sara Vella qui avait géré le compte Twitter de Featured Users, et son cas est très loin d’être isolé.

Attention cependant, si vous décidez de vous lancer sur ce créneau, il est risqué. Vous devez parfaitement connaître la cible à laquelle vous vous adressez, mais également la marque dont vous allez être le porte parole. L’authenticité est votre meilleur plan de communication, et sur Twitter, ça compte encore plus qu’ailleurs.

5. Monétisez votre page Twitter avec une régie spécialisée

Plus de 65% des utilisateurs de Twitter passent encore par l’interface web pour twitter. Faites de votre page Twitter le nouveau point focal de votre identité numérique, et faites pointer tous les services que vous utilisiez avant vers elle. Profitez de la créativité sans limite que vous laisse votre background pour y afficher des informations pertinentes en y soignant la forme. Créez et drainez du trafic vers votre page Twitter, non seulement vers l’accueil, mais également vers des tweets identifiés. Puis contactez des régies spécialisées dans la monétisation des pages Twitter, comme Twittertise ou Twittad.

6. Créez un service innovant se basant sur Twitter

Comme je vous le disais en introduction, si Twitter n’a pas encore trouvé de réel business modèle, nombreuses sont les sociétés qui ont su mettre à contribution son API ouverte et la quantité de données plus ou moins qualifiées qu’il génère. De nombreux services, plus ou moins lucratifs, existent déjà, parmi lesquels Featured Users. Les outils de data mining, d’analyses statistiques en tout genre ont également un grand avenir devant eux. Sans compter les services de rencontre. J’attends le service qui viendra me proposer l’âme soeur en fonction du contenu de mes twits et de ma géolocalisation.

Évidemment, tout ceci ne se fera pas sans un élément indispensable : du travail, beaucoup de travail même. D’abord pour comprendre Twitter et son écosystème, ensuite pour trouver l’idée et le marché à attaquer, enfin pour le conquérir. Comme disait mon révéré géniteur, on n’a rien sans rien.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: