Nuit d'elections à Wellington, NZ en 1931

J’entends déjà quelques esprits chafouins aigris du lundi me reprocher de commencer la semaine avec un clickbait éhonté. Il en faut bien un de temps en temps pour attirer les nouveaux en ces lieux avant de leur faire comprendre qu’on y commet également plein de billets intelligents ; sans compter que c’est encore le meilleur moyen d’agrandir mon kiki virtuel en collectant de nouveaux followers en masse, ce qui ne gâche rien.

Une fois passé le premier Putain mais elles sont où mes icônes ? et autre C’est quoi ce design de merde, ils ont tué l’iPhone, il faut se rendre à l’évidence : tous ceux qui s’imaginaient Apple fini avec la mort de Steve Jobs en sont pour leurs frais : la firme de Cupertino sait encore innover, et si iOS7 s’inspire d’Android, Windows 8 et Palm OS, force est de constater qu’il le fait bien, renvoyant au passage à leurs classes en un pied de nez à mourir de rire une génération de designers élevés au glossy. En un mot comme en cent, même les détracteurs du flat design seront bien obligés d’admettre qu’iOS7 roxor du poney. Voici pourquoi.

1. Enfin un control center digne de ce nom accessible en mode verrouillé

Cliquer sur home, glisser pour déverrouiller, double cliquer sur home, naviguer jusqu’aux paramètres, cliquer sur paramètres, glisser pour activer le mode avion le temps d’une réunion… cette corvée dont la flemme nous faisait violer les règles les plus élémentaires de la politesse ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir : iOS7 dispose en effet d’un control center digne de ce nom accessible en mode verrouillé. Il permet, en vrac de passer en mode avion, activer le WIFI, le bluetooth, le mode ne pas déranger, verrouiller la rotation de l’écran, contrôler la luminosité, la musique, airdrop, airplay, allumer la lampe de poche (enfin…), lancer la calculatrice et l’appareil photo. Et comme il en reste, je vous en mets un peu plus ? Ce dernier s’appelle directement depuis l’écran verrouillé sans passer par le control center.

Pour l’activer, il suffit de glisser sur l’écran de bas en haut.

Le centre de contrôle d'iOS7

2. Un calendrier accessible en mode verrouillé

Autant le notification center d’iOS6 était une bouse qui ne servait systématiquement à rien, autant donner accès au planning de la journée sans devoir déverrouiller l’écran est la meilleure idée qu’on ait eue depuis le beurre demi sel. Le reste des notifications est également accessible depuis ce même écran même si, une fois encore, j’ai du mal à comprendre à quoi ça sert.

Ce mode calendrier s’active en glissant le doigt de haut en bas, à partir du bord supérieur de l’écran.

Le calendrier accessible en mode frontal

En parlant de calendrier, vous avez probablement remarqué la refonte du calendrier d’iOS7. Je ne sais pas si Pierre Valade en pleure de rage ou s’il ne rentre plus dans ces chaussettes, mais cette refonte copie si bien SunriseApp qu’il y a peu de doutes à avoir sur le sujet : après pratiquement 7 ans, iOS dispose enfin d’un calendrier digne de ce nom.

3. Une recherche enfin accessible de partout

Finie l’époque où il fallait slider quatre ou cinq fois avant d’accéder à la recherche – nullissime – de l’iPhone. Cette dernière est maintenant accessible de partout en tapant légèrement sur l’écran du téléphone. Le résultat des recherches qui n’avait pas changé depuis 5 ans a également été revu, et c’est visuellement beaucoup plus agréable.

Résultats de recherche sur iOS7

4. Les derniers liens partagés sur Twitter directement dans Safari

Apple a poussé encore un peu plus l’intégration avec Twitter, en affichant la liste des derniers liens partagés directement dans Safari. Un bonheur pour les power users qui utilisent essentiellement Twitter pour leur veille technologique.

Liens partagés sur Twitter

5. Safari est enfin utilisable

Puisqu’on parle de Safari, ce dernier est enfin utilisable pour une véritable utilisation en mode nomade. Rien que pour cette raison, je suis impatient de voir iOS7 débarquer sur iPad.

Le navigateur dispose enfin, et c’est le plus important, d’une navigation privée, ce qui en ces temps de PRISM est plus que la bienvenue.

Les zones de saisie d’URL et de recherche ont enfin été fondues, et l’historique est utilisé de manière intelligente. On y retrouve également l’affichage des favoris en mosaïque, pompé sans vergogne aucune à Opera Mini.

La saisie d'URL dans Safari ios7

6. La gesture pour revenir en arrière

Apple s’y est finalement mis, il est enfin possible de revenir en arrière en faisant glisser le pouce de droite à gauche sur l’écran, exactement comme sur le bouton back disponible sur toutes les applications. À ceci près que ce bouton est tout sauf accessible quand on tient son téléphone par le bas, ce que fait 95% de la population mondiale (source : une étude américaine interrogée par un institut de sondage sur Internet selon la méthode des quotas).

7. La mise à jour automatique des applications en tâche de fond

La mise à jour automatique des applications par l’App Store est le truc que je déteste le plus sur cette nouvelle mouture d’iOS. Non solum j’aime contrôler le moment où je mets mes applications à jour, ne serait-ce que pour éviter une régression débile sed etiam je lis systématiquement le CHANGELOG de mes applications préférées afin de savoir ce qui va changer pour moi.

Mise à jour des applications dans iOS7

Cela dit, j’avoue qu’en tant que grosse feignasse, c’est tout à fait le genre de fonctionnalités auxquelles je vais rapidement me faire.

8. Airdrop partout, justice nulle part

Euh non, enfin presque… Dans cette nouvelle version d’iOS, Apple a clairement mis Airdrop (et Airplay) en avant dès que l’on manipule des fichiers. À côté d’iOS premier du nom, c’est une évolution majeure qu’il fallait mettre en avant.

Aidrop partout

Airdrop est une fonctionnalité disponible depuis OS X Lion, qui permet de partager des fichiers avec les terminaux de vos contacts accessibles par Bonjour (donc sur le même réseau). Comme à la maison, on a du Mac du sol au plafond, autant dire que l’envoi d’email pour se faire passer des photos va prendre une grosse claque. Bientôt, nous aussi nous serons une Zero Email© family.

Et voilà, après deux jours et demi d’utilisation d’iOS, j’ai commencé à me faire au fameux flat design, et si je déteste cordialement les nouvelles icônes qu’Apple a vomies sur mon téléphone, je dois avouer que les changements apportés en termes d’expérience utilisateur sont suffisamment importants pour faire de cet iOS7 une version majeure, bien au delà de la phase relooking extreme.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: