Usabilis

Usaddict, le blog de l’agence Usabilis a mis en ligne la semaine dernière une liste de 13 blogs et sites francophones sur l’ergonomie. On y trouve de nombreux classiques du genre, à commencer par celui-ci, et je ne peux que vous en recommander la lecture.

Cette introduction liminaire© terminée, entrons vite dans le vif du sujet.

Cette publication fut précédée et suivie d’un e-mail du directeur de l’agence annonçant l’opération, et demandant aux éditeurs des sites mentionnés de bien vouloir publier un petit article, histoire promouvoir les initiatives dans notre domaine. Je récapitule de mémoire, mais c’était plutôt bien dit, et plutôt incitatif comme il faut, limite insistant pour le second.

Rien n’est gratuit dans la vie, ou alors, c’est vous qui êtes à vendre. Le quémandage de liens m’horripilant profondément depuis que j’ai mis mon premier site en ligne, je n’ai pas donné suite. Je sais que c’est fort discourtois de ma part, mais ni le mail façon “Si tu veux bien être mon ami je serai aussi ton ami”, ni le ton employé ne m’ont plu. Je dois être un connard de blogueur influent ©®™ à l’ego surdimensionné ou quelque chose dans ce goût là, mais passons.

Ce week-end, en rangeant ma boite mail un peu délaissée depuis une semaine, je suis retombé sur le mail de relance, et suis finalement allé jeter un oeil à ce fameux article. Le fait d’être en première position au milieu de sites de grande qualité n’a pu que satisfaire mon ego surdimensionné de blogueur influent ©®™, donc jusque là, rien à dire. Ou presque.

Le treizième blog cité est celui sur lequel l’article est publié, accompagné d’une pile de liens aux ancres bien optimisées vers les rubriques importantes du site de l’agence, à la limite de ce qu’on appelle du keyword stuffing dans les milieux autorisés.

Nous avons gardé le meilleur pour la fin ;) Notre blog vise à diffuser les bonnes pratiques de l’ergonomie des IHM et à promouvoir la conception centrée utilisateur. A ce titre, il se veut complémentaire à nos formations en Ergonomie des interfaces, Ergonomie web, Ergonomie mobile et tactile et Architecture de l’information.

Je vous laisse deviner où se situent les liens.

“Ho ho !”, dit-il en portugais, et en riant, car n’oublions pas que c’était sa langue maternelle, et qu’il parlait couramment les deux langues. Un clic droit plus tard, j’avais la confirmation de ce que je pensais : nous avons bel et bien affaire à une opération de SEO rondement menée. Les référenceurs qui me lisent me diront ce qu’ils en pensent, mais personnellement j’hésite entre de l’art et du spam (donc du cochon).

Récapitulons pour ceux qui voudraient faire pareil :

  1. Écrivez un article sur un blog A liée à votre activité commerciale, mais située sur un domaine différent de votre site institutionnel. C’est ce site que l’opération va chercher à positionner. Cet article parlera des 12meilleurs sites traitant des thématique sur lesquelles vous voulez travailler, aussi s’ils ont une réelle autorité (au sens Googlien du terme) sur le sujet, c’est encore mieux. N’hésitez pas à y mettre tous les termes qui vont bien, et à faire un article de qualité afin d’appâter le chaland, sinon ça marchera beaucoup moins bien, forcément.

  2. Choisissez soigneusement le titre : il doit être alléchant pour donner envie de lire votre article et contenir des mots clés sur lesquels vous positionner. Les listes marchent toujours très bien, c’est un classique du linkbaiting, facile à lire, et facile à relayer.

  3. À la fin de l’article, ajoutez un bloc de texte truffé de liens vers le domaine B, celui que vous souhaitez positionner. Faites les pointer sur des page intérieures, tant qu’à faire, avec des ancres parfaitement optimisées. Par exemple, si vous êtes dans la triperie, vous pourrez travailler le boudin noir, les andouillettes AAAAA, le tripoux etc…

  4. Demandez gentiment (ou en insistant un peu si ça ne marche pas du premier coup) aux sites cités dans 1. de faire un petit article parlant de votre initiative. Après tout, vous leur faites de la pub et leur apportez du trafic, ils peuvent bien fous faire ça en retour. Le tour est joué, vous venez de vous faire une jolie petite pyramide de liens profonds depuis des sites hyper pertinents avec des mots clés tout beaux tout jolis. Évidemment ça aurait été encore mieux si le site que vous voulez positionner n’affichait pas un lien vers le blog A, mais bon, nul n’est parfait.

  5. Cerise sur le gateau, vous récupérez également tout le “jus” des média sociaux, Twitter, Facebook, Google+, et j’en oublie puisque votre linkbait aura été largement rediffusé.

On va encore dire que je vois le mal partout (plutôt la femelle en fait). Pour ma part, je trouve que cela se rapproche du cas d’école, si on excepte le lien de B vers A, d’autant que les ressources sur lesquelles pointent l’article sont vraiment intéressantes. Du coup, je joue le jeu, d’autant que ça vaut bien un 8/10.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: