La communauté Ubuntu Server a lancé une enquête sur l’utilisation de GNU/Linux en serveur. Ayant utilisé ce dernier durant une dizaine d’années avant de repasser sous FreeBSD, j’ai souhaité y participer.

Première bonne surprise, l’outil utilisé pour mener l’enquête est plutôt bien pensé, avec une barre de progression graphique, la possibilité de revenir en arrière, mais également de sauvegarder ses résultats afin de revenir plus tard. Ce dernier point est indispensable quand on répond à une enquête composé de nombreuses questions. Cependant, une question me tarabuste : pourquoi rendre obligatoire une question n’impliquant pas forcément de réponse de la part de l’utilisateur ?

Pourquoi rendre obligatoire une question n'impliquant pas forcément de réponse ?

La troisième question demande pour quelles raisons, dans le cas où vous auriez testé Ubuntu Server Edition, vous avez finalement opté pour une autre distribution. Celle-ci fait suite à une question sur la liste des distributions que vous utilisez.

Dans un monde idéal, il faudrait demander aux utilisateurs s’ils ont déjà testé ou Ubuntu Server. Dans le cas d’une réponse négative, on pourra automatiquement passer toutes les questions commençant par “Si vous avez déjà utilisé Ubuntu Server dites moi…”.
Dans le cas où l’application ne le permettrait pas, il faudra soit rendre les questions conditionnelles facultatives, soit orienter la question différemment afin d’en rendre la réponse obligatoire. Mais par pitié, ne rendez-pas obligatoire une question à laquelle on n’est pas forcément obligé de répondre.

Dis, tu me fais un bisouuuu

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: