Il m’arrive parfois de discuter de l’influence de Google sur le monde (occidental) d’aujourd’hui avec des gens dont le web est tout sauf le coeur de métier. Je compare alors le moteur de recherche à Staline, au moment de sa mort. Et de citer un texte trouvé dans mon livre d’Histoire de terminale qui m’avait fortement marqué à l’époque au point de m’en souvenir encore 11 ans plus tard.

Les gens étaient perdus. Depuis des années, Staline pensait pour eux, veillait sur eux. Sans lui ils n’étaient plus rien.

Pour démontrer mon propos, je me suis livré à une démonstration sur une innocente victime non consentante. Sans prévenir personne, j’ai bloqué Google, et lui-seul sur mon pare feu, puis j’ai attendu qu’une des personnes présentes tentent de se connecter au web. Bien évidemment, pendant ce temps là, je continuais mes activités habituelles tout en évitant soigneusement d’effectuer une quelconque recherche.

Cela n’a pas traîné. La page de démarrage du navigateur d’une des personnes présentes étant Google, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il lui fut impossible de charger cette dernière. Je vous retranscrit le dialogue qui s’ensuivit :

“Fred, tu peux regarder pourquoi Internet est cassé ?”
– Mais ça marche très bien, regarde, je suis sur Wikipédia et Slashdot, tout va bien.
– Non, je t’assure, Internet ne marche plus, viens voir. Et de lui faire constater combien mes sites favoris pouvaient marcher, y compris sur son poste.
– Tu vois, je te l’avais dit, ça marche.
– Non, regarde, Internet ne marche plus, je ne peux plus aller sur Google.

Passons sur le fait que cette personne confonde Internet et la page de démarrage de son navigateur web, et donc par conséquent Internet et web. Il semble aujourd’hui qu’on puisse assimiler le web au parti communiste de l’URSS en 1953 et Google à Staline : un seul site vous manque, et tout est dépeuplé.

Effrayant non ?

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: