Cet article est une traduction autorisée de Five things I learned from day one of Le Web 11, par Adam Tinworth. Notez que je pourrais facilement consacrer un article à chaque thématique, et c’est bien ce que je risque de faire dans les jours à venir d’ailleurs. Ah ouais, on dirait que j’ai retrouvé l’envie de bloguer.

C'est ce qu'on appelle s'envoyer en l'air

1. Faisons du neuf avec du vieux.

Dave McCue, Flipboard

D’après Mike McCue, les éditeurs qui travaillent avec Flipboard sur les sections de contenus spéciaux arrivent à vendre leurs espaces publicitaires aussi chers qu’avec la presse papier. Les nouveaux canaux de distribution sont de nouvelles opportunités de revenus. Merci Captain Obvious ndt.

2. À nouvelles équipes nouvelles méthodes de travail.

Johanna Shields, Facebook

Joanna Shields, VP Marketing EMEA chez Facebook nous a expliqué de quelle manière des équipes travaillant à distance étaient capable de collaborer avec les outils sociaux bien mieux que si elles partageaient un même bureau. Chaque vendredi, Mark Zuckerberg ouvre une ligne sur Skype, et tout le monde peut lui poser des questions. La manière de travailler est en train de changer en profondeur.

3. Plein de données, c’est bien. Plus de données, c’est mieux.

Crowley, Foursquare

Foursquare a commencé à utiliser la vaste base de données composée des millions de checkins construite à travers les mairies, les points, les badges et leur système de recommandations. Le résultat : Foursquare Explore. Créez un produit sympa pour récupérer plein d’infos, et vous pourrez en construire un encore mieux à partir de ces infos… Et ces données, parce qu’elles sont générées par la communauté et constamment mises à jour, sont utilisées comme API de localisation par de nombreuses sociétés. Il ne leur reste plus qu’à enrichir ces données, puis à les remettre au pot commun… Pas gagné.

4. Ce sont les épreuves qui vous façonnent.

Kevin Systrom, Instagram

Kevin Systrom, CEO d’Instagram a fait remarquer que de nombreuses startups se plantent parce qu’elles n’ont pas assez de problèmes sur lesquels se concentrer. La manière dont ils se sont repositionnés leur a permis de savoir exactement où ils en étaient (en savoir plus).

5. De petites équipes peuvent dépasser la sagesse traditionnelle… si on leur donne assez d’argent

George Whiteside, Virgin Galactics

La dernière présentation de la journée était donnée par George Whitesides, CEO de Virgin Galactic. Il a montré que des choses que l’on croyait l’apanage des grands – business ou gouvernements – pouvaient être réalisées par de petites équipes innovantes, à partir du moment où elles ont assez d’argent.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: