Je suis… ingénieur informaticien

Ce qui suit est la traduction autorisée de 2013 Guide To Hiring Engineers (based on the 1943 Guide To Hiring Women) de Penny Herscher.

Cet article est destiné aux personnes en charge du management des ressources d’ingénierie durant la révolution numérique de 2013.

11 conseils indispensables pour tirer le maximum de vos ingénieurs :

La question de savoir si les entreprises des nouvelles technologies doivent engager des développeurs à des postes autrefois occupés par des analystes système et de théoriciens de l’informatique hardcore ne se pose plus. L’explosion d’Internet et des terminaux mobiles, et la raréfaction des ressources techniques qui s’ensuivit a depuis longtemps clôt le débat. L’important aujourd’hui est de savoir comment sélectionner les meilleurs ingénieurs et comment utiliser au mieux leurs compétences.

Voici onze conseils utiles tout droit venus de la Silicon Valley :

1- Choissez des ingénieurs célibataires. Ils ont généralement plus de temps que leurs confrères mariés ou en couple, ils seront moins enclins à rentrer tôt chez eux, ils aiment leur travail sinon ils feraient autre chose, ils ont la pèche, travaillent dur et codent efficacement.

2- Si vous devez utiliser des développeurs plus âgés, employez-en qui n’ont pas travaillé toute leur vie dans l’informatique. Les vieux développeurs qui n’ont jamais été en contact avec les clients ont du mal à s’adapter et tendance à être frileux et franchement soupe au lait quand il s’agit d’ajouter des fonctionnalités. Il est bon de rappeler régulièrement l’importance de la qualité et de l’expérience utilisateur aux vieux développeurs.

3- L’expérience montre que les développeurs enclins au surpoids et qui grignotent à longueur de journée sont plus productifs que leurs confrères plus en forme enclins à consacrer du temps à faire du sport.

4- Faites passer un examen clinique à chaque développeur, afin de vous assurer qu’ils ont toutes leurs facultés de concentration et ne se droguent pas. Non seulement cette étape protègera-t-elle votre entreprise contre de possibles procès à venir, mais vérifier que votre future ressource ne se drogue pas permettra également de valider que le développeur est apte physiquement et mentalement à travailler pour vous.

5- Revenez régulièrement sur l’importance du temps de travail, combien une minute perdue par ci par là peut avoir d’importantes conséquences sur le planning produit. Tant que ce point n’est pas parfaitement compris, la productivité des équipes risque de s’en ressortir fortement.

6- Donnez chaque jour un planning détaillé à vos développeurs, de telle sorte qu’ils soient occupés du matin au soir et ne dérangent pas le management avec de constantes questions. Beaucoup de sociétés disent que les développeurs font d’excellents ouvriers si leur donne du travail prédécoupé, mais qu’ils ont du mal à prendre des initiatives.

7- Quand c’est possible, permettez aux développeurs de varier les projets dans la journée. Les développeurs sont moins moroses et plus généralement plus heureux avec un peu de changement.

8- Donnez à vos développeurs un certain nombre de pauses durant la journée. Vous devez être plus souple avec la psychologie des geeks. Un développeur aura plus facilement confiance en lui et sera plus efficace si on le laisse regarder des vidéos de chat, jouer à la console ou boire un Coca Light plusieurs fois par jour.

9- Faites attention à la manière dont vous leur donnez des instructions, ou que vous critiquez leur travail. Les développeur sont des êtres sensibles ; ils ne supportent pas les remontrances aussi bien que les commerciaux. Ne ridiculisez jamais un développeur, c’est le meilleur moyen de le rendre totalement inefficace.

10- Faites attention à ne pas dire trop de gros mots devant un développeur. Bien que ses pareils jurent à longueur de temps quand ils jouent à un FPS, les développeurs n’aiment pas les environnement de travail où l’on prononce trop de gros mots.

11- Achetez plusieurs tailles et types de chaises, bureaux et écrans. Chaque développeur a des préférences quant à son environnement de travail. C’est un point sur lequel il ne faut pas déroger si l’on veut garder ses développeurs heureux.

Comment embaucher une femme

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: