Pourquoi concevoir pour le mobile d’abord, puis pour les autres terminaux ? Comment tirer profit des écrans tactiles pour offrir à vos utilisateurs la meilleure expérience possible ? Comment ne pas tomber dans les nombreux pièges du Web mobile ? Ce sont à ces questions, et à bien d’autres, que répond Luke Wroblewski dans son ouvrage de référence Mobile First, dans la collection A Book Apart, préfacé par Jefrey Zeldman himself, on ne se refuse rien.

Si vous cherchez un ouvrage pour apprendre à développer sur mobile, passez votre chemin, ce n’est pas du tout ce qu’il propose : 0 lignes de code, pas de lien vers un quelconque SDK, circulez, y’a rien à voir. Puis, revenez sur vos pas, ramassez délicatement l’ouvrage, asseyez-vous et apprenez. Si Mobile First s’adresse principalement aux designers, qu’ils soient graphistes, concepteurs d’application ou UX designer, il est un passage obligé pour tous ceux qui veulent développer pour le Web mobile et au delà.

Mobile First

Les éditions Eyrolles ayant eu la gentillesse de m’envoyer la version française de Mobile First, que je possède déjà dans la langue de Shakespeare, je vous propose de le gagner, comme ça, histoire de bien commencer une semaine qui s’annonce pourrie avec la défaite de “Kinder Bueno” Tsonga, en 5 sets, ce qui m’a valu une nuit blanche les australiens n’étant pas foutus d’habiter dans un fuseau horaire potable.

Pour gagner la version française de Mobile First aux éditions Eyrolles, c’est très simple : il vous suffit de publier un tweet vers cet article, puis de venir mettre un lien vers ledit tweet dans les commentaires. Le vainqueur sera tiré au sort vendredi entre le dessert et l’heure de la sieste.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: