Difficile de ne pas sourire en voyant la déception des blogueurs présents à l’Apple Expo face à l’indigence des nouveautés technologiques et l’absence manifeste d’annonces à sensation. Difficile surtout de ne pas sourire devant une démonstration si magistrale de mauvaise foi, comme si on ne les avait pas prévenus. Il suffisait pourtant de consulter la liste des exposants pour comprendre qu’à l’instar d’Orange, pourtant distributeur officiel du nouveau Graal technologique, l’iPhone serait le grand absent du salon, si l’on excepte l’exemplaire personnel de quelques exposants ramenés des États-Unis et promptement desimlockés. Quant aux deux iPod Touch, ils faisaient certes pâle figure comparée à la pléthore d’enceintes pour iPod, mais leur simple présence aurait pourtant du réjouir le public présent puisqu’ils ne sont toujours pas disponibles sur les rayonnages pourtant si bien achalandés des boutiques françaises.

Curieusement, j’ai aimé ces trois jours passés sur le stand B117 à présenter la toute jeune solution PlugYourTV, bien plus d’ailleurs que mon passage express en visiteur hier matin avec Emmanuel de Taillac (qui se trouve incidemment être mon beau-frère, /disclosure), peut-être parce que, ayant organisé un salon 5 ans de suite, je sais parfaitement qu’il ne s’agit pas d’une kermesse, mais bien d’un événement commercial. Ce que j’ai aimé dans cette grande foire technologique ? Le coté humain, tout simplement, les discussions autour de la Web TV, de ses enjeux et de ses usages avec les visiteurs venus se renseigner sur le stand, mais également en off, les échanges très riches avec les exposants des stands voisins, toujours de bonne humeur malgré la foule, le bruit, et quelques crétins venus leur gâcher la journée.

Oui, j’ai aimé cette Apple Expo, et j’ai par moments l’impression d’être le seul.

C’est que l’on va à l’Apple Expo comme on va à Paris, produits de grande consommation remboursables sous 7 jours à la moindre once d’insatisfaction. Ici, on exige son quota d’iPhone et son lot d’iPod Touch, là, ce sont la Tour Eiffel et la Joconde, dont le sourire crispé ne parvient pas à cacher l’agacement. Il est vrai que, face à de pareils bozos, on ne s’étonnera pas que Mona Lisa overdrive.

Rond comme un ballon et plus jaune qu'un citron, c'est PacMan

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: