Si comme moi le fait de vous faire voler vos contenus par des sites sans scrupules vous met hors de vous, et que les lettre recommandées restent lettre morte, Duplicate Leaks, le dernier ersatz de Wikileaks – sic – devrait vous intéresser. Duplicate Leaks est un site sur lequel les victimes de vols de contenus sont invités à dénoncer leurs plagiaires. Ces derniers se verront affubler de l’adjectif voleur, et cette peu flatteuse dénomination se verra remonter dans les résultats des moteurs de recherche.

Duplicate Leaks

Bien que je soutienne l’initiative, je vois déjà trois problèmes liés à l’anonymat des fondateurs du site – obligatoire pour se prémunir des poursuites – et sur la mécanique même de Duplicate Leaks.

Le risque de faux positifs est important

.

Que penser également des sociétés de toute bonne foi qui se sont laissé abuser par des prestataires peu scrupuleux – ou juste par des stagiaires feignants – et qui se retrouvent avec le mot “voleur” accolé à leur nom ? L’anonymat des fondateurs de Duplicate Leaks et leur volonté affichée de pourrir la vie des plagiaires risque de faire des doubles victimes d’entreprises de toute bonne foi.

L’attaque à la malveillance

Qu’arrivera-t-il si je reprends mot pour mot un article de Korben ou de Presse Citron quelques secondes après publication, que je les antidate d’un jour, et que je les balance à Duplicate Leaks ?

Évidemment, ça semble un peu caricatural, mais dans le cas d’un plagiaire qui parviendrait à mieux remonter dans les SERPs que l’originale – et cela arrive souvent – on peut facilement imaginer un remake de L’Arroseur Arrosé, et ce malgré la déclaration du site En revanche, si vous tentez de nous berner pour plomber un innocent, il se peut que ceci se retourne contre vous..

Les risques de racket à l’e-réputation

Le principe même de Duplicate Leaks – faire remonter en bonne place les noms des plagiaires associés au terme “voleur” dans les résultats des moteurs de recherche est à prendre avec des pincettes.

Le service va être populaire, c’est certain, et nombreux sont ceux qui les aideront, ne serait-ce que d’un petit backlink. Remonter dans les premières places dans les SERPs sur des noms d’entreprises, lesquelles soignent souvent leur positionnement donne un pouvoir conséquent.

Il est à craindre que les personnes derrière Duplicate Leaks ne se servent de cela et de leur anonymat pour lancer un vaste racket à l’e-réputation, aidés en cela et à l’insu de son plein gré par une communauté de victimes du plagiat.

J’espère me tromper, et j’entends déjà les râleurs se lever et m’accuser de vouloir étouffer dans l’oeuf tous les projets qui veulent faire bouger les choses. Je tente juste d’analyser tous les tenants et les aboutissants d’une initiative louable à première vue, mais dont les conséquences pourraient s’avérer plus graves que prévu.

Quant à moi, je vous laisse, il faut que j’aille dénoncer mon petit cousin Kevin, ce petit enfoiré a plagié mes articles pour son site perso sur le daivelaupeman ouaibe.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: