Pen and paper 1937

Il ne nous viendrait pas à l’idée d’envoyer une lettre de motivation bourrée de fote de fransé à notre futur employeur. Nous sommes pourtant beaucoup plus laxistes dès qu’il s’agit de nos communications en ligne, comme si le changement de média conditionnait l’attention que nous portons à la langue française.

Nous en arrivons à faire des fautes dignes d’un enfant de 8 ans, peut-être parce que nous “pensons phonétique”, et que la langue française possède de nombreux mots se prononçant de la même manière : les homophones. Tour d’horizon des fautes les plus courantes, les plus impardonnables aussi.

1. er / é / ez

Confondre infinitif et participe passé est, semble-t-il, la faute de français la plus courante. C’est surtout – à mon avis qui n’a rien d’humble – la moins pardonnable.

Si vous pouvez remplacer le terme qui pose problème par un verbe du second ou troisième groupe, c’est er : tu vas voir, il va lever des millions avec son idée de Groupon pour les chats.

Si vous pouvez le remplacer par pris ou dormi et que ça a encore un sens, c’est é : il a levé des millions avec son idée de Groupon pour chats.

Si vous pouvez le remplacer par prenez, c’est ez : vous lèverez des millions avec votre Groupon pour chats.

2. ça / sa / çà :

Autre mal aimé de la langue française, le sa ça çà n’est pas une danse exotique, mais une faute qui pousse des bébés lama à se jeter sous un train.

Si remplacer le mot dans votre texte par cela permet à votre phrase de garder du sens, c’est ça : un Groupon pour les chats ? Ça ne marchera jamais !

Si vous pouvez le remplacer par leur, c’est sa qu’il vous faut : sa startup propose des achats groupés à destination des félins qui achèteraient Kwiskas.

Si vous pouvez le remplacer par ici, vous vous la racontez drôlement, puisque çà n’est pratiquement jamais utilisé en dehors de çà et là.

3. Ce / se / ceux

Un peu moins courantes que les deux cas précédents, les fautes sur ce et se vous assureront pourtant de passer pour un imbécile si vous les laissez traîner dans vos propositions commerciales.

Mettez la phrase au pluriel, ce devrait être naturellement remplacé par ces : ce design est catastrophique, impossible de l’accepter.

Si vous pouvez remplacer le mot incriminé par me ou te, c’est se qu’il vous faut : l’entrepreneur se gratte les couilles pendant son pitch, pas terrible.

Si mettre la phrase au singulier vous force à remplacer ceux par celui, c’est celui là qu’il vous faut : n’en déplaise aux fans de la Fail Conf, seuls ceux qui ont déjà coulé une startup savent combien se tromper n’a rien de sexy.

4. et / est

Mais ou est donc or ni car ? Avec Bryan, in the kitchen.

Remplacez et par puis, la phrase doit garder tout son sens : il utilise les méthodes à Gilles et le cycle amen.

Si vous pouvez le remplacer par sera, c’est est qu’il vous faut.

5. mais / mes

Laissez les mamies faire, les mes… mais… les mamas !

Corbier

Si vous pouvez remplacer le mot qui pose problème par cependant, c’est mais qu’il vous faut : il a levé 50 millions mais a tout de même réussi à planter sa startup dans les 6 mois.

Si vous pouvez reformuler la phrase en changeant le point de vue : j’ai levé mes stocks au moment où l’action prenait 30%.

6. où / ou

On ne sais toujours pas où se trouve Ornicar, mais la police affirme tenir une piste.

Quand vous pouvez utiliser dans lequel, c’est d’ qu’il s’agit : je me rappelle du garage nous avons commencé.

Si vous pouvez le remplacer par ou bien, c’est ou : tu as le choix, les stocks ou les tickets resto.

7. Quand / quant / Kant

Kant est un philosophe allemand du XVIIIème siècle qui a passé sa vie à développer des théories fumeuses pour le plaisir d’emmerder les élèves de terminale. On raconte qu’il était socialiste et qu’il aimait bien lesdites lycéennes : Kant il me prend dans ses bras, il me parle tout bas, je vois la vie en rose.

Vous avez un doute ? Fermez la, la culture, c’est comme un parachute, Kant on n’en a pas, on s’écrase.

Sinon, essayez de remplacer le mot qui pose problème par lorsque : il pushera son code quand les tests passeront.

Vous pouvez également essayer de le remplacer par en ce qui concerne : quant à ses stock options, il sait où il peut se les mettre, je ne coderai pas pour du beurre.

8. ces / ses / c’est / s’est

Chaque fois que Dieu rencontre un des cas suivants, il immole un chaton. Ça permet de conserver un nombre de félins à peu près constant sur terre, puisque si la francophonie tombe doucement en désuétude, de plus en plus de gens massacrent le français.

si vous pouvez utiliser les, vous êtes dans le cas ces : ces startups n’ont aucune chance de passer leur premier exercice.

Si vous pouvez passer la phrase au pluriel et utiliser leurs, vous êtes dans le cas ses : il a levé ses stock options.

Si vous pouvez utiliser cela est, c’est le cas c’est : c’est la dernière fois que je travaille dans une startup sans roadmap.

Es voilà, ses tous pour aujourd’hui. Après sa, vous n’aver plus aucune raison de faire des fote de fransé dans veau textes.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: