Cet article est la traduction autorisée de Le Web: Dave Morin’s Path from Facebook par Adam Tinworth.

Dave Morin

Dave Morin a été pour beaucoup dans le lancement de l’écosystème de Facebook, mais depuis, il a créé Path, une application de diarisme mobile dont il vient de sortir la nouvelle version. Après six mois de travail sur la nouvelle version lui et son équipe ont été submergés par les retours sur Path 2 lancé la semaine dernière. Path est, pour résumer, un journal intime moderne. Nous possédons (presque) tous un téléphone mobile, et nombreux sont les gens immortalisant des moments importants avec eux – et souvent de manière privée. Path a été fait pour vous permettre de choisir avec qui vous voulez les partager. Le service est donc “relativement social”, pour paraphraser Dave Morin. Vous pouvez l’utiliser seul, ou en partager les contenus avec vos proches – y compris les choses qui pourraient leur importer, mais qui ne concernent pas leur famille et leurs amis.

Path est une design driven organisation – c’est à dire que le design est au coeur de leur travail. L’application est disponible sur iPhone et Android – cette plate-forme tourne sur des terminaux de diverses résolutions, est moins bien documentée, et a un framework moins poussé, ce qui rend les développements plus difficiles. Et leur but est d’être présent sur toutes les plates-formes mobiles, avec une conscience très forte que nous atteignons l’ère post PC. Pour des raisons de performances, HTML5 n’était pas une option - ils ont d’ailleurs essayé – mais n’ont pu en tirer la sensation d’intimité à l’utilisation qu’ils recherchaient. L’équipe comprend 20 personnes, et compte porter très rapidement le produit sur les tablettes. Cela dit, l’expérience utilisateur est très différente, et ils doivent s’assurer qu’ils peuvent vraiment tirer avantage de ce format.

Comptent-ils devenir une plate-forme ? À terme, oui. Dave pense que les choses sont devenues beaucoup plus simples depuis que Facebook a habitué les gens à utiliser leur vrai nom sur Internet.

Comment sont-ils passés de la version 1 à la version 2 ? Principalement en discutant avec leurs utilisateurs, en étudiant la manière dont ils utilisaient Path et les contenus qu’ils y ajoutaient.

Ils ont levé plus de 8 millions de dollars, et visent maintenant une croissance à long terme.

Est-ce que Path piétine les plates-bandes de Facebook ? Morin s’en défend. Le but de Facebook est de devenir le service de gestion d’identité sur le Web, et les publications sont publiques par défaut. Path se concentre sur la famille et les relations très proches, ce qui explique pourquoi la publication est privée par défaut. Le service a “des centaines de milliers” d’utilisateurs, et comptent les rentabiliser à travers des services payants. Le premier qu’ils mettront en place sera un ensemble de filtres avancés.

Le message principal transmit par Dave Morin est la notion d’itération. Leurs itérations durent deux à trois semaines, ce qui est la durée minimum pour une nouvelle release. La durée des itérations est d’ailleurs la principale différence entre une application Web et une application pour téléphone mobile. Path 2 n’était pas parfait lors du lancement, et les versions suivantes l’ont bien montré. Mais si vous attendez d’être content de ce que vous faites, vous lancez votre produit trop tard.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: