Je viens de passer deux jours à la conférence Le Web 08 , (photos) et je tenais avant tout à remercier Géraldine et Loïc Le Meur de m’y avoir invité. Histoire de lever tout malentendu, je tiens à rappeler que je faisais partie du programme blogueurs officiels, qui a permis à 54 d’entre-nous de nous rendre à cet événement majeur de l’écosystème web européen. Ceux qui me lisent habituellement le savent, mais je le rappelle pour les autres : ce n’est pas parce qu’on m’offre l’entrée que je vais dire du bien de la conférence et des conférenciers, loin de là.

Loïc Le Meur

J’ai eu la chance de ne pas subir les problèmes d’organisation que certains n’ont pas hésité, dans l’hexagone, à transformer en Le Meur bashing, et à l’étranger en French bashing :

  • J’étais habillé chaudement, donc la panne de chauffage le premier jour n’a pas été un problème pour moi.
  • J’ai du partir chez un client juste avant l’heure du déjeuner, je n’ai donc pas assisté à la fameuse débandade.
  • J’ai eu une connexion à Internet quand j’en ai eu besoin. Il faut dire que le live blogging est un genre dans lequel je ne me sens pas à l’aise, et j’ai tendance à l’éviter au profit d’articles plus construits.
  • Je ne venais pas pour les conférences, mais pour les gens, et de ce coté là, j’ai été comblé. Cerise sur le gâteau, celles auxquelles j’ai pu assister étaient très intéressantes.

Comme je le dis régulièrement, je sais combien organiser un événement d’importance est difficile, et combien il est facile que tout vous pète à la figure avec un bel effet boule de neige, j’ai donc une certaine tendance à la mansuétude, dans une certaine mesure toutefois. Les organisateurs ont pourtant, à mon avis, fait une belle bourde qu’ils auraient facilement pu éviter : les conférences les plus intéressantes d’un point de vue business et les plus concrètes se déroulaient dans un malheureux amphithéâtre mal placé et indiqué nulle part, tandis qu’une bonne partie du programme placé dans la grande salle était d’une indigence catastrophique, un beau gâchis en soi.

Une audience bien attentive

Côté rencontres, Le Web m’a apporté tout ce que je souhaitais, et plus, et a de ce côté là rempli toutes mes attentes. Je ne sais pas si cela valait vraiment le prix du ticket d’entrée (que je n’ai pas payé), et je ne le saurai sans doutes pas avant un moment. Côté programme, je ne ferai pas de compte-rendu des conférences, d’autres l’ont fait pour moi. Celles auxquelles j’ai assisté feront en revanche l’objet d’articles de fond sur des sujets aussi divers que la mobilité, la monétisation de contenus, l’architecture de l’information ou le management et le leadership.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: