En prend les mêmes et on recommence : les auteurs de Les filles c’est mal, dont je vous avais déjà parlé il y a quelques temps profitent de la Saint Valentin pour sortir Les garçons c’est mal, pendant masculin du premier.

Rien de très nouveau cette fois, l’effet de surprise a disparu, à ceci près que vos témoignages seront validés par une horde de charmantes modératrices sans pitié. L’occasion pour nous de voir si l’on trouvera autant de jeunes filles que de garçons ayant à la fois de bonnes raisons de haïr le sexe opposé et du temps à perdre devant un ordinateur.

une nuit à Chinatown

Disclosure : ce sont de vieux copains, donc pub éhontée.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: