Les gens normaux n’utilisent plus les URL pour naviguer sur le web, c’est du moins ce qu’affirment Sophia Lucero et Cabel Maxtfield Sasser fort d’un voyage au Japon. Et pour une fois, la tendance ne vient ni des power users, ni des early adopters, mais bien de notre chère madame Michu. Et par quoi madame Michu a-t-elle remplacé les URL dans sa navigation quotidienne ? Je vous le donne en mille, par l’utilisation de mots clés adéquats dans sa barre de recherche. Au point que les publicités nippones affichent désormais les mots à utiliser pour se rendre directement sur les sites concernés.

publicités japonaises contenant le champs recherche

Évidemment, une bonne optimisation de son site pour les moteurs de recherche est plus que nécessaire pour permettre au fameux j’ai de la chance de fonctionner, mais ce n’est pas le fond du problème. Là où ça devient intéressant, c’est que ce phénomène n’est en aucun cas cantonné à l’Asie, et surtout que, pour une fois, ce n’est pas l’incitation qui crée les usages du grand public, mais le contraire.

C’est la faute à Google

On blâmera, une fois de plus mais à raison cette fois, l’omniprésent Google qui a réussi à envahir votre navigateur là où Microsoft a échoué malgré Internet Explorer. Et cela passe par trois points d’entrée :

  • Google comme page d’accueil, que ce soit la page classique, celle offerte par Firefox, ou iGoogle.
  • Les extensions de recherche Google, présents sur la plupart des navigateurs modernes.
  • La très décriée bar d’outils Google.

L’analyse de la situation proposée par Sophia est intéressante,et je la rejoins tout à fait. Laissez à un utilisateur quelconque le choix entre une zone de saisie vide – la barre d’URL – et une zone de saisie marquée d’un logo familier, à consonance positive, et devinez laquelle des deux il remarquera. D’autant que madame Michu vit dans la crainte perpétuelle de casser son ordinateur. À l’expérimentation, elle préférera donc une méthode fiable et reconnue.

Un phénomène à observer

Évidemment, tout cela fait partie de la stratégie de Google pour devenir le point de passage obligé de notre navigation sur le web, et on peut difficilement leur en vouloir. D’autant qu’ils sponsorisent des navigateurs pour que ces derniers intègrent leur barre de recherche par défaut.

Jacob Nielsen, le pape de l’ergonomie web, estime qu’utiliser un moteur de recherche pour naviguer sur le web n’est pas mauvais en soi, puisque, de toutes manières, les URL ont vocation à disparaître.

In the long term, it is not appropriate to require unique words to identify every single entity in the world. That’s not how human language works.

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec lui, peut-être parce que je condidère les URL comme des adresses à associer à des objets plus que comme des moyens de désignation strictes. Or, pour éviter toute confusion, une adresse se doit d’être unique.

Je rejoins en revanche Sophia sur ce que les URL ont d’obscure pour le grand public. Si le n-uplet nom / adresse / code postal / ville / pays, possède la même signification familière pour tout un chacun, il n’en va pas de tout de même pour la composition des URL. Le préfix www, le suffixe .com et l’arobase dans les email ont des rôles et des significations qui n’importent qu’aux techniciens. Pire encore, les deux premiers ont depuis longtemps perdu toute signification réelle.

Si on rajoute à cela la multiplication des suffixes, et l’utilisation de domaines proches des originaux à des fins malhonnêtes, l’utilisation de Google semble dès lors la meilleure solution pour éviter de se faire avoir, tout en ayant le meilleur résultat possible lors d’une recherche d’informations.

Sophia conclut en se demandant si la question de l’abandon des URL comme moyen de navigation devait vraiment se poser, et quelle méthode il faudrait alors utiliser pour les remplacer. Si l’option Google devait prévaloir, gageons que les agences de SEO et de SEM auraient leur âge d’or loin devant elles.

Lumières au puy du fou

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: