Cher Twitter,

Cette lettre va probablement te surprendre ; tu n’as sans doutes pas l’habitude de croiser beaucoup de gens voulant payer un service qu’ils utilisent gratuitement depuis plus de quatre ans. Et pourtant, c’est vrai. Je suis venu te dire que je suis prêt à payer pour un service de qualité, sans pubs, et qui marche tout le temps.

Twitter fail whale

Je ne veux plus voir de tweets sponsorisés ou de comptes Twitter mis en avant, et je suis certain que tu comprendras pourquoi. Quand tu organises une soirée entre pioupious, je suis certain que tu tires une tête de six pieds de long quand un rapace prêt à te bouffer ou un vautour débarque sans avoir été invité. Ma timeline, c’est pareil : ce sont des gens que j’ai invités, et à ce titre, j’apprécie peu d’en voir d’autres se taper l’incruste. Donc je te propose un deal : je paye, et tu cesses de m’envoyer ces gens dont je ne veux pas et qui pourrissent mes soirées. Dit comme ça, ça fait un peu mafia, et dans un sens, on n’en est pas très loin, mais ce n’est pas mon sujet.

C’est comme le “nouveau” retweet. Quand je reçois des amis à dîner, on parle de pas mal de choses, et on évoque évidemment les uns et les autres. Mais jamais aucun de mes invités n’a jamais débarqué avec quelqu’un qui n’avait pas été invité. Comprends-tu l’analogie ? Je comprends bien les avantages techniques de ce système, qui permet au passage de rendre à César ce qui appartient à César – à un copier / coller près – et de citer des Tweets de 140 caractères, mais c’est une solution de facilité qui supprime tout commentaire et toute implication de son auteur.

Je veux un service qui marche : la gratuité ne justifie en rien la médiocrité. Je ne veux plus manquer les tweets de certaines personnes parce que tu as le hoquet, je ne veux plus voir de différences entre ma timeline sur ton site, et celle sur mon client iPhone. En tant que technicien, je comprends tout à fait tes problématique de mise à jour de cache, en tant qu’utilisateur, je m’en tamponne le coquillart.

Et je veux un service qui marche tout le temps. Je sais que tu as construit une partie de ta notoriété sur tes fréquentes indisponibilités et sur ta fail whale, la baleine de ta page d’erreurs, mais c’était en 2007. Aujourd’hui, je ne veux plus entendre parler de surcharge, d’API indisponible, et autre excuse pitoyable qui m’empêche d’accéder au service. Et là encore je suis prêt à payer.

Donc je vais te proposer quelque chose : la mise en place d’une version premium à 2 euros, sans publicité, et avec une qualité de service correcte. 2 euros, ce sont 2 cafés au comptoir du bar à côté du bureau, et vu le niveau café du commerce de certaines conversations que tu véhicules, l’analogie me semble parfaitement justifiée. 2 euros par mois, c’est également 25% plus cher que mon compte Flickr, et probablement plus que je ne te fais gagner avec tes publicités intrusives. Et puis je suis un idéaliste : je me dis que tu auras – peut-être – un peu plus de considération pour tes clients que tu n’en as pour tes utilisateurs. Même des clients à 2 euros.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: