linutopÀ l’occasion des Mobile Monday qui se tenaient hier soir au Palais des congrès de Paris, j’ai eu l’occasion de rencontrer Frédéric Baille, qui m’a présenté sont projet Linutop.

Linutop fait partie de cette génération d’ordinateurs pour lesquels l’avenir passe par le web, et uniquement par le web.

De la taille de deux paquets de cigarettes pour 280 grammes, il ne comprend pas de disque dur, et consomme particulièrement peu d’énergie, tout en étant extensible. Ses 4 ports USB peuvent accueillir un disque dur externe en plus d’un clavier et d’une souris, et ses entrées / sorties audio permettent l’utilisation d’un casque et d’un microphone.

linutop en action

Côté logiciels, Linutop tourne sous Linux et accueille le navigateur Mozilla Firefox. Le site annonce aussi le traitement de textes Abiword, le lecteur multimédia Totem et le logiciel de messagerie instantanée Gaim, mais Frédéric m’a assuré hier soir que seul Firefox serait installé sur la machine.

Bien que Linutop présente des qualités séduisantes – coût, taille, poids, utilisation de logiciels libres – on regrettera qu’il ne propose pas le wifi par défaut. Ce qui est aujourd’hui encore considéré comme un atout risque bien de voir son absence sanctionnée dans les prochains mois.

Si la migration de nombreuses applications traditionnelles vers le “tout web” semble pour l’instant donner raison à Linutop, je ne crois pas à terme au navigateur comme fenêtre unique sur l’extérieur. J’aurais même tendance à le considérer comme une limitation à dépasser, par exemple par des applications basées sur des services web et utilisant les moteurs de rendu existants – gecko, KHTML – pour afficher les données. Les widgets d’Apple et le récent working draft du w3c sur les widgets sont pour moi les meilleures pistes de réflexion.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: