Pourquoi résumer l’année écoulée par ce que d’autres ont fait – et ainsi tomber dans le panurgisme ambiant – quand je peux jeter un regard honnête sur les 364 derniers jours et le faire à l’aune de ce que j’ai fait ? L’idée m’en est venue après ce tweet de Loïc Le Meur :

The train makes me dreamy

« The train ride makes me dreamy. Thinking: time to sum-up 2011, what did I do great and what did I screw up?
– @loic thank you for that inspiring idea of how I should blog my 2011 retrospectiva. »

Je crains d’ailleurs qu’il ait pris ma réponse comme une forme d’ironie, alors qu’elle n’en contenait pas – une fois n’est pas coutume – et c’est ainsi que j’ai commencé à compiler – dans un joyeux désordre – la liste de ce qui fait Ze Good, Ze Bad et Ze Ugly de cette année 2011.

Mon changement de poste chez blueKiwi Software

Je triche un peu puisque mon changement de poste s’est fait le premier août 2010, mais cela a tout de même été un des gros sujets de l’année 2011. J’ai en effet quitté le poste de responsable qualité pour prendre en charge toute la plate-forme SAAS de la société. Ze Good.

Twitmark

Pas de modèle de revenus fiable, une trop grande dépendance au bon vouloir de sociétés tierces, et l’impossibilité de faire comprendre aux gens qu’il fallait payer pour un service sur lequel ils n’iraient jamais mais qui travaillerait pour eux… Twitmark a été un gros échec doublé d’un paquet de leçons qu’il m’a fallu du temps à accepter. Ze bad

L’Écriture

2011 a été une annus horribilis du point de vue de l’écriture. J’écris de la fiction depuis que j’ai 7 ou 8 ans, je blog depuis bientôt près de 10 ans, et jamais je n’ai écrit aussi peu, aussi mal, et aussi pauvrement que cette année. J’ai terminé l’année en pleine réussite avec mon premier National Novel Writing Month, et il semble que je me sois crâmé pour près d’un an. Heureusement, la fin de l’année a un peu renversé la tendance. Write and see. Ze very ugly

Le retour au musée

Quand vous aimez les musées, que vous habitez Paris, et que vous vous réveillez un matin en réalisant que cela fait plus de dix ans que vous laissez passer toutes les expositions ajoutées à votre TODO, il y a de quoi être énervé. Ma bonne résolution de cette fin d’année se tient en une phrase : une exposition par semaine. Munch, Stein, Fra Angelico, La photographie dans le fichage policier depuis la fin du second empire… pour l’instant je m’y tiens à peu près, et la liste de celles que je veux faire continue de s’allonger. Ze Good.

Mes projets personnels et collaboratifs

On ne va pas se leurrer : j’ai lamentablement vautré tous les projets personnels ou avec d’autres que j’ai lancés et rejoints cette année, au point que c’en est presque risible. Twitmark en fait partie, et c’est un des plus significatifs, mais c’est loin d’être le seul. Je crois que c’est la première fois de ma vie que je suis autant à cours d’énergie. Résultat, beaucoup de déceptions, de ma part et de celle des autres, et une perte de crédibilité auprès de certaines personnes. Promis, l’an prochain, je ne tente pas de créer ze next big thing, du moins pas sans m’en donner les moyens. Ze bad

NaNoWriMo 2011

J’ai attaqué NaNoWrimo bien préparé mais avec une grosse crainte : celle de ne pas pouvoir relancer la machine à écrire grippée depuis 11 mois. Le résultat a été excellent en apparence, mais à la relecture, rien ne tient debout et je dois tout reprendre de zéro. Ze ugly

Le programme Official Bloggers à LeWeb

Difficile de conclure l’année 2011 sans parler du programme Official Bloggers de LeWeb que j’ai co organisé avec Stephanie Booth et Arne Hulstein. Nous avons réussi à réunir une équipe à la fois harmonieuse, équilibrée entre les divers types de blogueurs, venus d’horizons très différents et avec des profils et des expériences très différents. Travailler avec Geraldine, mes deux coreligionnaires en subversion bloguesque, l’équipe presse de LeWeb et l’organisation a été un bonheur en barre, et je suis impatient de recommencer l’an prochain, d’autant que nous fourmillons d’idées pour améliorer encore la sauce. Ze Good

Et pour ceux et celles qui sont encore là…

À partir de 1992 – j’habitais alors à Bordeaux – j’ai pris l’habitude de passer le réveillon à Paris, chez mes grands parents. Nous ne faisions strictement rien le soir du 31, et c’est l’époque où j’ai découvert Radio FG et les mix du réveillon. Aussi, pendant que les autres faisaient la fête, je passais la soirée seul à me goinfrer des meilleurs titres house du moment sur le poste de radio mono de mon grand père. J’ignore pourquoi, mes les mix des fêtes de fin d’année, et plus particulièrement celui du 31 décembre ont une saveur toute particulière.

J’ai découvert cet Essential Mix des Brothers In Rhythm joué sur One FM – plus tard BBC Radio 1 – le 31 décembre 1993 au sein des 900 et quelques mixes de l’intégrale. Il crachote un peu au début, je ne l’ai pas entendu à l’époque, mais il a le goût des mix de mon adolescence, le son des mix de mon adolescence, et on me signale que ce n’est pas du Canada Dry. Alors excellent réveillon et bonne année à toutes et à tous !

<typo:soundcloud url=”http://soundcloud.com/das-boy/1993-12-31-essential-mix-brothers-in-rhythm-new-years-mix” />

On se retrouve dans 24 heures !

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: