Mister Wong, un service de social bookmarking particulièrement populaire outre-rhin vient de lancer aujourd’hui sa pré bêta privée à destination du public français.

Utilisateur de Delicious de la première heure, j’ai répondu à l’invitation de leur équipe à participer au test de leur application francisée pour voir si cela pouvait valoir le coup de changer de crémerie.

ajouter un favori

Le service est intéressant et relativement classique. Aucune nouveauté fracassante, mais pas non plus d’absence choquante. Tout en proposant des fonctionnalités similaires à Delicious – autocomplétion des tags, toolbar Firefox et Internet Explorer fonctionnant même sous Flock – API, plugins et widgets pour vos blogs, il prend une orientation un peu plus sociale que son grand frère qui privilégie beaucoup plus largement le bookmarking, raison pour laquelle je l’ai adopté.

Le profil d’abord, est plus élaboré et permet de rentrer en contact avec les autres utilisateurs. Mr Wong vous permet de régler le degré de confidentialité de chacune des informations affichées – nom, prénom, messagerie instantanée, url. Tout en étant plus complet que ce que j’avais rempli sur Delicious, l’adepte des outils de mise en relation regrettera cependant qu’il ne soit pas plus fourni que ça.

La principale différence entre Delicious et Mr Wong réside principalement dans la notion de groupes d’utilisateurs, publics ou privés. Vous pouvez ainsi diffuser des listes de liens à un public restreint, ou créer des groupes autour de centres d’intérêts transverses là où les tags sont parfois trop précis.

Côté migration, tout s’est très bien passé, puisque Mr Wong a avalé en un instant tout mon export Delicous sans broncher, on peut donc très facilement passer de l’un à l’autre. Mr Wong a également l’avantage – et l’inconvénient – d’être plus beau malgré sa mascotte rapidement insupportable et plus soigné que Delicious, mais ce côté spartiate fait partie de ce qui m’a séduit là bas.

mes favoris Mr Wong

Bien que ne lui ayant pas trouvé de défauts majeurs, je ne quitterai cependant pas Delicious pour autant. La principale raison vient pour du cloisonnement linguistique de l’application. Je suis en effet un certain nombre de tags Delicious dans mon agrégateur RSS, et la grande majorité des contenus intéressants sont publiés par des anglophones, les francophones ayant, d expérience, tendance à ne publier que des contenus dans la langue de Molière. C’est un avantage que je ne retrouve pas dans une application franco-française, laquelle manque en plus cruellement d’utilisateurs à ce jour, et je ne souhaite pas me disperser pour l’instant.

[edit] Il me reste quelques invitations, si vous les voulez, signalez vous dans les commentaires. Étant d’humeur joueuse, je les donnerai au hasard de /dev/urandom et non dans l’ordre d’arrivée, qu’on se le dise.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: