Qu’est-il passé par la tête du directeur produit de Twitter quand il a décidé de lancer leur nouvelle application iPhone ? Entre la volonté de faire le pire client de l’histoire du service – même leur première Web application était meilleure – et un soudain élan de philanthropie envers ses concurrents matérialisé par cet énorme cadeau de Noël, mon coeur balance. Le nouveau client Twitter pour iPhone n’est pas mauvais, c’est une catastrophe.

En théorie, je n’aurais même pas du m’en apercevoir. Je n’utilise plus Twitter depuis presque un an, remplacé par l’excellent Tweetbot, mais il a eu la bonne idée de pourrir la vie de tout le monde, y compris ceux qui l’ont installé mais ne veulent plus l’utiliser.

1. La disparition du slide to reply.

Pourquoi Twitter a-t-il décidé de supprimer l’accès aux fonctionnalités d’interactions d’un simple glissement du doigt ? Au lieu de cela, les utilisateurs doivent basculer sur un écran dédié au tweet en question.

Il peut alors :

  1. Y répondre.
  2. Le retweeter.
  3. L’ajouter aux favoris.
  4. Découvrir les conversations subséquentes.
  5. S’abonner directement à son auteur.

Écran de réponse à un Tweet.

Ce dernier point est une fausse bonne idée pour plusieurs raisons :

  • C’est le seul élément de l’interface qui ne soit pas relié au message affiché.
  • Il est rare de s’abonner à un nouvel utilisateur sur la base d’un seul message sand être allé voir son profil auparavant.

Pour un gros utilisateur, ce changement est très désagréable :

  • Je dois changer deux fois d’écran chaque fois que je veux répondre à quelqu’un.
  • Je ne peux plus retweeter vite fait un truc drôle ou intéressant.
  • Je ne peux plus ajouter les tweets à lire plus tards en favoris à la volée comme je le faisais autrefois.

Ce changement qui ne se justifiait pas va entraîner une baisse importante des interactions entre utilisateurs, puisqu’elles demandent beaucoup plus d’efforts qu’auparavant.

2. La remise à zéro des paramètres de notifications.

Quand je suis passé à Tweetbot, j’ai soigneusement désactivé l’envoi de notifications depuis l’application Twitter. Je n’avais pas vraiment besoin de les recevoir en double, et j’utilise en plus un paramétrage particulier afin de ne pas afficher les messages privés au vu et au su de tout le monde. Imaginez ma surprise quand mes mentions ont commencé à remonter en double ce matin, et que mes discussions privées se sont affichées à l’écran de mon téléphone verrouillé. Un coup d’oeil dans les paramètres des notifications de l’iPhone me confirmait que Twitter les avait toutes réactivées.

Notifications réactivées.

3. Accès aux messages privés catastrophique

Vous iriez chercher la liste de vos messages privés dans un sous onglet de l’onglet comptes vous ? Non ? Moi non-plus. C’est pourtant ce que fait Twitter, avec pas moins de trois actions pour accéder à vos conversations :

L'accès aux messages privés.

  1. Passer sur l’onglet comptes.
  2. Passer sur l’onglet messages privés.
  3. Sélectionner la conversation à suivre, puisque les messages de plus d’une ligne ne sont pas affichés en entier.

D’ailleurs, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi le fait de sélectionner la zone de saisie pour répondre à un message direct entraine un scroll jusqu’en bas de la conversation alors qu’elle ne bouge pas sur l’application SMS qui a exactement le même look and feel ? C’est aberrant, je fais comment si j’ai besoin de garder une information sous les yeux ?

4. De nouvelles vues ni pratiques ni intuitives.

Quand j’ai appris que Twitter avait retiré l’affichage des boutons d’action au glissement du doigt, je me suis demandé si cette nouvelle version n’avait pas été conçue au profit des lecteurs, et au détriment des émetteurs. Même en ce tenant au paradigme des 80/20, ça n’aurait pas été une très bonne idée. La prise en main de l’application m’a tout de suite fait changer d’avis : les consommateurs de contenus sont aussi floués que les émetteurs.

Outre l’accès aux messages privés aberrants, ce qui m’a le plus choqué est la refonte des vues.

Les nouvelles vues.

  1. La mise en place de marges en haut, à gauche et à droite fait perdre de l’espace de lecture par rapport à un affichage sur toute la largeur de l’écran. Résultat : on affiche un tweet de moins sur la vue principale. Sur un grand écran, ce n’est pas bien grave, mais sur un téléphone mobile, c’est juste idiot.
  2. La vue interactions est peu intuitive, et fait double emploi avec la vue Mentions.
  3. Le comportement visuel – affichage des conversations notamment – diffère de celui de la page d’accueil dans laquelle il faut taper sur un tweet pour en afficher le discussion.
  4. Enfin, on peut se demander ce que fait la recherche sur cet écran alors qu’on ne la trouve sur aucun autre. Puisqu’elle est destinée à chercher des utilisateurs, aurait été bien mieux au dessus des listes des followers ou des personnes suivies, et non au dessus de contenus. Résultat : à moins de la sélectionner, le risque de se méprendre sur sa destination est grand.

Et puis, quand vous commencez à voir un onglet dans un onglet dans… ce n’est jamais très bon signe.

Yo dawg, I heard you liked tabs, si I put a tab in a tab so you can browse your tabs while you browse your tabs.

Que dire de plus sur cette nouvelle application Twitter ? Pas grand chose en fait, et ce n’est pas faute d’avoir cherché quelque chose qui puisse la sauver. J’espère que les équipes de Twitter feront un salutaire retour en arrière, qui n’arrivera pas avant quelques jours, même si pour eux les délais de l’App Store doivent être un peu raccourcis. À quelques jours des fêtes, cette nouvelle version est en tout cas un superbe cadeau de Noël offert à la concurrence.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: