Hier soir avait lieu le cinquième Paris blog-t-il ?, manière de fêter dignement la “libération” du .fr et les un an des Microformats. J’ai fait le déplacement motivé par Charles et impatient de revoir les personnes rencontrés au Barcamp Paris deux semaines auparavant.

Sur ce plan là, je n’ai pas été déçu, et des échanges très riches ont pu avoir lieu avec des gens particulièrement intéressants : problème des start-ups présentant un projet techniquement excellent mais sans vrai business plan, optimisation du cache et de la collecte des données dans les moteurs de recherche, utilisation vraie du commerce équitable d’un bout à l’autre de la filière en tant que business model… Des pistes passionnantes s’ouvrent à moi, il ne me reste qu’à ne pas les manquer.

Ça fait toujours drôle de se faire poser les vraies questions qui fâchent, mais quand c’est fait par des gens qui le font non pas pour démolir gratuitement mais pour faire avancer les choses dans le bon sens, ça devient aussi enrichissant que douloureux pour l’ego. On m’a dit avant-hier que je cherchais clairement à conquérir le monde, et j’avoue qu’il y a de ça : je n’ai pas encore d’entrée “maître du monde” sur mon CV, mais ça viendra.
Pour le moment, cela implique de revenir en arrière pour reprendre une voie dont j’avais choisi de dévier. Au moins, je peux me rassurer en me disant que l’idée de base était la bonne.

Il parait que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis ; l’honneur est sauf, je ne fais que réviser les orientations prises auparavant.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: