Il y a tout juste trois mois, je décidais de passer les liens des commentaires de ce blog en dofollow. Je voulais à la fois valoriser les participations pertinentes et revenir à ce fondamental sans lequel le Web n’aurait pas existé. Je m’attendais à deux tendances : une augmentation des bons commentaires et une augmentation drastique du spam, et notamment du spam déguisé, particulièrement sur les billets ayant des PR 5 et 6.

Piratage et spam

Pour lutter contre ce phénomène, beaucoup de blogs SEO font de la modération de commentaires à priori. J’ai pris le parti de modérer à posteriori afin de laisser la discussion se faire quand il y avait lieu, et de faire confiance à Akismet pour faire le plus gros du travail.

Ma méthodologie de modération est la suivante :

  • Quand je reçois un commentaire pertinent, je laisse le(s) lien(s) en dofollow.
  • Quand le commentaire est un peu limite, je supprime manuellement le(s) lien(s).
  • Quand le commentaire est vraiment sans intérêt (donc visiblement du spam), je le supprime. Cela vaut d’ailleurs pour les commentaires du type “je suis tout à fait d’accord avec toi”, avec ou sans lien.

Trois mois plus tard, qu’en est-il ?

J’ai modéré 28 commentaires résolument spammy, soit 2 de plus que sur le trimestre précédent. Les articles attaqués ne sont pas du tout ceux ayant le PR le plus important, mais 21 commentaires valides ont ciblé un vieil article sur une obscure régie publicitaire. Cet article a, sur les 3 dernières semaines été la cible de 905 commentaires bloqués par Akismet, soit 14,91% du spam total sur la période pour 948 articles ouverts à la réaction.

Le nombre global de commentaires valides n’a pas augmenté, rapporté au ratio de mes publications mensuelles sur la période précédente, et hors concours pour lesquels les liens sont systématiquement supprimés.

Sur les 3 dernières semaines, Akismet a bloqué 6067 commentaires. J’ai fait un reset malheureux histoire de vider un peu ma base avant de vouloir écrire cet article, mais j’ai reçu au total 592276 commentaires tous statuts confondus depuis le premier janvier 2006.

En conclusion, le passage à dofollow ne semble pas avoir engendré un surcroit de spam, contrairement à mes premières craintes. L’expérience me semble pour l’instant suffisamment concluante et le travail de modération suffisamment léger pour être poursuivi.

Et vous, le dofollow, vous y passez quand ?

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: