Yoshiwara-girls

Je sens déjà les thuriféraires de la bienséance, les pisse-froids bien pensants si sûrs de leur bon droit qu’ils érigent leurs préceptes en lois universelles quand je n’érige mon principe qu’en présence d’une seule femme à la fois crier au clickbait éhonté, s’offusquer devant l’usage d’un gros mot placé volontairement pour faire ressortir mon agacement comme une tâche de sans sur les neiges du Kilimanjaro. Sachez que je m’en moque comme de ma première chemise <insérez une marque à la mode qui ne manquera pas de m’en envoyer une, taille M s’il vous plaît>.

Le fait est qu’on ne peut plus dire du bien d’une marque sans être taxé de prostitution à tort et à travers, marqué au fer rouge infamant du soupçon de billet sponsorisé déguisé, et cloué au pilori de la bien-pensance bloguignolesque.

L’affaire n’est pas neuve. En 2007 déjà, autre temps mais mêmes moeurs, lorsque j’avais annoncé la sortie de la version iPhone de Libération, des esprits chagrins m’avaient pris à partie sur Twitter, pointant d’un doigt vengeur à l’ongle sale et à la phalange plus calleuse que le talon d’Achille après sa baston mémorable contre Hector, ce qu’ils considéraient comme un billet sponsorisé. J’en avais “juste” géré et réalisé la majeure partie.

C’est cette fois mon article dithyrambique sur Big Moustache qui me vaut ces soupçons de prostitution éhontée, alors même que l’assemblée nationale s’apprête à abolir le délit de racolage passif. Tant mieux, je vais pouvoir recommencer à porter des minijupes rue Saint Denis sans avoir peur de finir au trou. Pénurie et récipient et manque de pot, je ne connais ni les gens de chez Big Moustache ni leur agence de RP (ou alors à l’insu de mon plein gré). La vérité est ailleurs – mais mon agacement, lui, est bien présent – un service utile et bien foutu ne mérite-t-il pas qu’on en assure la pérennité en le diffusant autour de soi ? Surtout si, en améliorant la douceur de ces messieurs, on fait d’une pierre deux coups en augmentant sensiblement leur activité sexuelle.

Sans m’apitoyer sur mon sort comme Harry Potter devant sa baguette magique cassée, je me demande souvent pour quelles raisons certains s’amusent à colporter ces rumeurs déshonorante. Il y a bien les jaloux, HAN il se fait payer (en lames de rasoir) pour bloguer et pas moi, c’est trop dégueu alors je le balance même si je sais que je ferais la même chose si on m’en donnait l’occasion, les redresseurs de tort, adeptes des procès de Salem, et prêts à lester un canard pour faire condamner leur soeur pour sorcellerie. She’s a witch, burn!. Sans aller chercher aussi loin – j’ai garé ma machine à voyager dans le temps en double file – peut-être s’agit-il simplement de gens qui s’emmerdent ente métro, boulot et directement au dodo sans passer par la case départ ni toucher 20.000 Francs, dans cette morne existence de gagne petit dont les seules joies résident dans l’emmerdement du prochain, le foot à la télé, et les vidéos de chats sur Youtube.

Le fait est, il serait honteux de s’en cacher, que certains (certaines aussi, il y a des putes des deux sexes) ont vendu père et mère contre quelques faveurs, s’érigeant en influenceurs auto proclamés, bien trop bêtes pour comprendre qu’ils n’étaient que de vulgaires placards publicitaires sans âme, faute de l’avoir donnée en pâture aux manes de la communication, aux démons du marketing, jetant l’opprobre et le discrédit sur tous ceux qui ont décidé de continuer à dire ce qu’ils pense, en se foutant royalement de savoir si ça peut plaire ou pas.

Quant à moi, tant qu’à passer pour mi pute, mi soumise, je suis prêt à faire des billets sponsorisés, mais pas à n’importe quel prix : la nouvelle Audi A3 Sportback 5 portes, des stages de tennis (enfant et adulte, ça coute un bras ces saloperies), un nouveau MacBook Air, un voyage pour deux personnes au Sri Lanka, et pas mal d’autres choses, envoi de la liste exhaustive contre enveloppe timbrée à 1 franc vermillon du 1er janvier 1849. Et si votre produit ne me plait pas, pour ce prix là, vous pouvez être certain que je le dirai.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: