Le Géoportail de l’Institut Géographique National avait beaucoup fait parler de lui à sa sortie, essentiellement en mal. Lenteur catastrophique, ergonomie déplorable, le tombeur annoncé de Google Map faisait bien piètre figure, et malgré quelques évolutions positives, il semblait difficile de vouloir l’utiliser au quotidien, même avec le pire chauvinisme du monde.

Le Géoportail dispose pourtant d’un avantage considérable sur ses concurrents, puisqu’il inclut l’intégralité des cartes cartes IGN, qui font le bonheur des randonneurs. Il est donc maintenant possible de préparer gratuitement ses sorties sur le web avant d’acheter les coûteuses cartes papier qu’on utilisera sur le terrain. Il faut juste personnaliser un peu l’outil pour le rendre vraiment utilisable.

Commencez par vous rendre sur le Géoportail et par sélectionner la zone dans laquelle vous souhaitez vous rendre, soit en cliquant, soit en effectuant une recherche sur votre commune de départ (France continentale dans mon cas).

accueil du géoportail

Changez de vue, et passez en mode Expert. Le mode expert vous permet de sélectionner très finement les possibilités d’affichage, et notamment les degrés de transparence des différentes “couches” proposées par le Géoportail : photographies aériennes, cartes routières, cartes IGN.

changement de la vue

Une fois passé en mode Expert, effectuez les manipulations suivantes :

  • Désactivez la vue des routes.
  • Désactivez la vue des photographies aériennes.
  • Passez l’affichage du champ “Carte IGN” à 100%.

passage en vue IGN complète

Il ne vous reste plus qu’à utiliser l’outil de zoom afin de disposer de la vue souhaitée (1/20000, soit 1 cm == 200 mètres puisqu’il semble que la vue habituelle des cartes d’état major ne soit pas disponible).

passage en vue 1/20000

Autant être clair, quand Waloo m’a envoyé ce matin préparer mon itinéraire sur le Geoportail, j’étais plus que sceptique quand aux possibilités offertes. Je suis un inconditionnel de Google Map, aussi bien pour une intégration à des applications web qu’en mode consultation. J’ai toujours été bluffé par la rapidité et la simplicité d’utilisation de la solution, et chaque nouveauté ajoutée au service m’arrache généralement des oh ! et des ah ! de ravissement, et je ne change pas facilement de crèmerie.

Le Géoportail est joli, propre, et l’ergonomie a été plutôt bien pensée. L’ensemble serait tout à fait utilisable si des quantités astronomiques de Javascript visiblement pas encore optimisé ne rendaient le tout monstrueusement LENT. Il manque également une vue “IGN” ou “Randonnée” qui permette d’éviter des manipulations fastidieuses à chaque consultation (ou au moins une sauvegarde des préférences de navigation). Le Géoportail n’a rien du Google Map killer qu’on avait voulu nous vendre à son lancement, ne serait-ce que parce qu’il ne s’adresse absolument pas au même public. Il pourrait en revanche rapidement devenir le meilleur ami des randonneurs, à la condition cependant d’être un peu plus rapide.

Un bâteau sur le bassin d'arcachon au coucher du soleil

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: