Parcourir ses statistiques de fréquentation à la recherche des mots-clé amenant le visiteur sur votre site est toujours intéressant. Ces derniers fourmillent souvent de surprises amusantes, mais ils vous permettent surtout de vérifier l’adéquation des résultats de recherche avec le contenu publié. Parmi les phrases revenant régulièrement, cms ou framework pour faire un site de rencontre m’a donné envie d’offrir un semblant de réponse aux pauvre âmes en peine rentrées bredouilles après un passage sur ce blog. La question étant relativement large, et ne fixant notamment pas de limitations technologiques, il m’a semblé pertinent de définir le besoin fonctionnel d’un tel site afin de proposer l’option technique la plus performante.

Inscription des utilisateurs

Le système utilisé doit permettre l’inscription libre des utilisateurs. Idéalement, celle-ci doit permettre le choix de son profil minimal :

  • Sexe : masculin / féminin.
  • Type du compte : gratuit / payant.
  • Âge.
  • Cible recherchée (âge et sexe).

On pourra choisir de créer des règles spécifiques en fonction du type de compte choisi et du sexe de la personne, selon les modèles éprouvés du genre :

  • Gratuit pour les filles.
  • Compte gratuit aux fonctionnalités limitées.
  • Compte gratuit, complet, mais limité dans le temps.

Cela impliquera donc un système d’inscriptions particulièrement souple avec un workflow et la gestion du paiement en ligne, ce qui n’existe pas à ma connaissance sur les CMS du marché. L’utilisation d’un framework sera donc recommandée dans ce cas précis, à moins de souhaiter modifier en profondeur le gestionnaire d’inscription du CMS. Une étude de rentabilité des deux solutions serait intéressante.

Gestion des profils et droits

L’application devra proposer une solution de gestion de profils et de droits, que l’on opte pour des profils utilisateurs multiples ou pour un profil unifié. Un site de rencontre nécessite en effet des fonctionnalités avancées d’animation et de modération afin de pallier aux problèmes régulièrement rencontrés sur des services de genre : prostitution, harcèlement…

En ce qui concerne la fiche des utilisateurs, qui sera visible par l’ensemble des inscrits sur le site, il faudra à un moment ou un autre trancher entre deux solutions :

  • La fiche et le profil des utilisateurs ne sont qu’une seule et même chose, certaines informations étant publiques et d’autres privées.
  • La fiche de l’utilisateur est une composition à part entière, complètement indépendante du profil de l’utilisateur, minimaliste.

La seconde solution me semble la plus intéressante. Certains des éléments du profil pourront en effet servir de fiche temporaire le temps que la fiche des utilisateurs soit validée par les modérateurs de la plate-forme, et pourront de plus être affichés en “fiche minimale” pour les comptes gratuits ou les visiteurs, par essence pas encore enregistrés : vous voulez en savoir plus ? Eh bien payez maintenant.

En ce qui concerne la fiche elle-même, elle devra comporter un très grand nombre de champs, précis, et si possible remplis par des menus déroulants, afin de simplifier au maximum les contraintes techniques des fonctions de recherche.

Workflow de publication de la fiche

Je me suis interrogé un instant sur le bien fondé de l’utilisation d’un CMS pour un site de rencontres. Cette solution m’avait semblé un peu curieuse jusqu’au moment où je me suis rappelé que la majorité des sites du genre modéraient les fiches des utilisateurs à priori. On peut dès lors considérer cela comme un workflow de publication avec plusieurs profils :

  • Les visiteurs, qui peuvent visualiser une partie des fiches.
  • Les membres, qui peuvent visualiser l’ensemble des fiches.
  • Les rédacteurs (qui sont aussi les membres), qui rédigent leur propre fiche, mais sans les droits de publication.
  • Les responsables de publication, qui ont le droit de modération à priori sur les fiches des membres.

Se pose alors la complexité des profils utilisateurs des sites de rencontres, généralement très fournis, et peu compatible avec les fonctionnalités de publication de base d’un CMS. Les fonctionnalités de workflow rendent néanmoins ces derniers intéressant.

Recherche interne

Le site doit proposer deux types de recherche :

  • Une recherche simple, basée sur le profil.
  • Une recherche avancée, basée sur la fiche descriptive.

La recherche simple devra principalement porter sur trois critères :

  • Qui ? (âge, sexe…).
  • Quoi ? (relation durable ou éphémère)
  • Où ? (localisation géographique).

La recherche avancée devra refléter la fiche descriptive des utilisateurs autant que faire se peut, afin de sortir des fiches les plus pertinentes possibles. L’utilisation d’un thesaurus dans le moteur de recherche sera un plus particulièrement appréciable.

Messagerie interne

Qui dit rencontre dit contact, donc messagerie interne, au moins dans un premier temps.

Celle-ci devra être particulièrement simple d’utilisation, tout en proposant un minimum de fonctionnalités :

  • Classement par thread.
  • Insertion du texte dans les réponses.
  • Ajout de pièces jointes.

L’utilisation de cette messagerie ne devra pas être le but du site en soi, les utilisateurs étant évidemment invités à (commu)niquer de manière plus directe le plus rapidement possible.

Alors, CMS ou framework ?

Comme diraient les humoristes Chevalier et Laspales, c’est vous qui voyez. Certains CMS comme Joomla proposent par défaut un bon nombre des fonctionnalités citées dans ce billet, mais des développements lourds seront nécessaire. L’avantage d’un framework dans ce cas résiderait dans les fonctionnalités existantes pour conduire un développement spécifique, comme celles offertes par Ruby on Rails et ses nombreux greffons (comme Authorization pour les gestion des utilisateurs). Seule une estimation des temps de développements en fonction du périmètre fonctionnel recherché permettra de trancher.

roses are black

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: