Préambule : si ceci est clairement un billet sponsorisé, il contient de vrais morceaux de réflexion de fond. Il peut donc être intéressant de le lire. Non ?

Pour la seconde année consécutive, je serai présent les 9 et 10 décembre prochains à la conférence Le Web 2009 avec la casquette de blogger accrédité. Merci beaucoup à Loïc et Géraldine pour cette invitation sans laquelle je n’aurai certainement pas pu me rendre à cette conférence phare du web en Europe. Si le sujet de l’année dernière – Spread the love – était beaucoup plus parlant pour nos amis d’outre Atlantique que pour nous, celui de cette année, le real time web, est au coeur de toutes les passions.

Cette fois encore, le panel des conférenciers est plus qu’impressionnants, de Marisa Mayer à Jeremiah Owyang, en passant par Joi Ito, ou Jack Dorsey, le fondateur de Twitter. Si l’idée d’un web temps réel tel qu’il se dessine devant nous aujourd’hui n’a rien de révolutionnaire en soi – Twitter n’est après tout “que” du SMS passé sur Internet – les usages, les écosystèmes qui sont doucement en train de se développer autour de lui pourraient pourtant marquer profondément notre manière de communiquer et de travailler, avec peut-être au passage une Singularité avant l’heure, en tout cas nombre de ses effets parmi lesquels la perte des repères dans le monde qui nous entoure pour ceux qui n’ont pas réussi à baigner dedans.

On peut toujours rêver, évidemment, et nous n’en sommes pas encore là. Comme je l’ai écrit à plusieurs reprises (Lifestream, real time web, et le retour de l’infobésité notamment), le web temps réel brut est encore, et pour longtemps, un truc de technophiles tant le flux d’informations qu’il implique de digérer est impressionnant. Et pourtant…

Le web temps réel est pour beaucoup une révolution, et nombreux sont ceux parmi ses zélotes qui voudraient le voir bouleverser la société. Soit, et on peut les comprendre, ce qui se passe en ce moment, et au coeur duquel nous nous trouvons directement, est absolument passionnant, et un peu effrayant. De nombreux débats de société sont ouverts, notamment celui de l’appartenance et de la perméabilité des données. Et c’est bien la société qui pourrait être changée par ce fameux web temps réel (je n’aime pas se mot), mais pas brutalement, et pas tout de suite.

C’est sur le plan du travail, également, que les choses sont en train de se jouer. L’arrivée sur le marché du travail de la fameuse Génération Y laisse présager pour beaucoup un véritable clash générationnel marqué par une nouvelle Querelle des Anciens et des Modernes à beaucoup plus grande échelle. C’est faux, au moins à mon avis. D’abord parce qu’il y existe une génération tampon entre celle de nos parents et la génération montante. C’est celle des trentenaires et quadragénaires, connectée à différents niveaux, mais qui devraient permettre une transition un peu plus souple. Ensuite parce que cette fameuse génération Y, une fois sortie de l’école, semble ne pas montrer le talent inné à réutiliser ces connaissances dans leur travail. Il n’est pas de mon propos de disserter sur le pourquoi, du moins pas dans cette note. Plusieurs pistes me viennent à l’esprit, avec pour chacune d’entre elles des arguments pour et contre.

En bref, et pour conclure, si vous êtes arrivé jusqu’ici, le web temps réel est aujourd’hui une réalité. Réalité qui se limite pourtant à un microcosme. Même si cette dernière a tendance à empiéter de plus en plus sur la sphère du grand public, on est encore loin d’une révolution généralisée. C’est pourtant un formidable laboratoire d’expérimentations qui nous est proposé, et il serait bien dommage de manquer une seule occasion d’en profiter. Et les conférences, les tables rondes ou les discussions off sont tout autant d’occasions auxquelles je vous invite à nous rejoindre. Alors, si vous venez à Le Web 2009, n’hésitez pas à vous signaler dans les commentaires, et profitez-en pour économiser 10% – avec lesquels vous pourrez m’offrir des bières – avec le code BLOG09.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: