Il y a peu de gens qui ont eu une influence sur mon existence et mon mode de pensée que William Gibson. Il y a également peu de gens pour lesquels je suis prêt à attendre 19 ans avant de célébrer une première rencontre. C’est maintenant chose faite grâce à la librairie Scylla, chez qui il est venu ce soir dédicacer son dernier opus et discuter avec les quelques fanatiques que nous sommes, avant deux jours d’usinage au salon du livre. Je repars donc avec mon Code Source (merci Banux) et mon Neuromancer dédicacés.

rencontre avec William Gibson

Et aussi des souvenirs plein la tête

The sky on the port was the color of a TV tuned on a dead channel.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: