Cet article est une réponse à Claude Malaison qui se demande encore Qui est encore blogueur d’affaires au Yulbiz ? (rendez-vous des Montréalais utilisant le blog dans un contexte professionnel). Initialement écrit sous la forme d’un commentaire, il m’a semblé intéressant de le publier ici sous une forme plus longue, même si la disparition des trackbacks limite beaucoup ce genre de conversations “à l’ancienne” comme on pouvait en avoir de blog à blog il y a quelques années. Je vous invite donc à lire l’article original avant toute chose.

Claude, j’ai lu avec plaisir et attention ton article sur les évolutions du Yulbiz, ne serait-ce que parce qu’il me rappelle ce que nous avons vécu en France il y a quelques années, bien que de manière différente puisque nous n’avons jamais eu de mouvement visant à promouvoir le blogging dans un contexte d’affaires pour reprendre votre expression.

Nous avons eu des gens qui défendaient le blogging comme quelque chose de spontané et personnel, loin des impératifs business et de la monétisation, nous avons eu des gens qui voyaient le blogging comme un fait identitaire, et nous avons eu pas mal d’opportunistes qui ont voulu surfer sur la vague pour se faire connaître / gagner de l’argent. Les premiers ont depuis longtemps cessé de faire entendre leurs voix après la disparition de leurs leaders, les seconds ont migré de média sociaux en média sociaux, cherchant toujours à avoir une innovation d’avance, quant aux troisièmes, on continue de les retrouver cherchant à s’accaparer les nouveautés technologiques, mais en fait de plus en plus noyés dans la masse à mesure que de nouvelles figures éphémères vont leur apparition.

Si nombre d’entre nous continuent toujours à bloguer, nous n’avons plus, contrairement à vous, de personnes et de mouvements visant à défendre le blog à la fois comme outil et comme moyen d’expression (et nous n’utilisons plus le terme Web 2.0 depuis des années). Avec le Yulbiz, que vous importez chaque année au début du mois de décembre en même temps que votre français si particulier et votre accent, vous faites un peu figure d’irréductibles gaulois – ô ironie – et à l’heure des stratégies média sociaux globales [rajouter ici les 2-3 buzzwords manquants pour terminer une grille de bingo] je ne vois plus que Stephanie Booth qui rejoigne votre démarche de ce côté ci de l’Atlantique.

Si je te rejoins sur une bonne partie de ton article, il y a cependant une ou deux choses qui m’ont dérangé, la première étant une certaine condescendance vis à vis des autres média sociaux – que tu n’es pourtant pas le dernier à utiliser, Twitter et Google+ en tête. Il me semble y voir l’opposition entre deux espaces d’expression qui ont beaucoup fait pour la propagation des idées durant les siècles passés : le salon et l’agora.

La manière dont tu présentes les blogs dans ton article me rappelle les salons du dix-huitième siècle, ceux dans lesquels on rencontrait un Voltaire, un Diderot ou un Rousseau. Tu y es effectivement chez toi, avec les initiés qui te connaissent – je dirais presque avec tes invités – tu as le temps et la place à la fois pour exposer tes idées, animer et modérer la conversation.

Les média sociaux, au contraire, relèvent de l’agora, voire du café du commerce. Tout le monde passe, les idées s’échangent, très vite et souvent de manière éphémère, et comme tu n’est pas chez toi, il est difficile de contrôler quoi que ce soit, à commencer par la conversation. Et pourtant, si tu veux voir tes idées se répandre au delà de ta sphère d’initiés, il faut en passer par là, quitte à les inviter à monter chez toi poursuivre la discussion. Les gens sont dans la rue, pas dans ton salon.

L’autre point qui m’a gêné m’a également fait sourire. Il est bon que tes amis du CA du Yulbiz approuvent votre retour aux sources, et que tu le montres. Mais après un tel rappel sur l’importance et la place du blog, c’est juste dommage que ce soit sous la forme d’une série de tweets. Au delà de cette pointe d’ironie, je vous souhaite à tous une bonne continuation, en espérant vous revoir tous au Yulbiz Paris.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: