Réussir son blog professionnelEn 2009, existe-t-il encore une place pour un nouveau livre sur les blogs en entreprise ? La réponse semble être oui, et il ne se passe effectivement pas une semaine sans que l’on ne me pose des questions à ce sujet, tant la masse de documents sur le sujet est à la fois effrayante, disparate, tantôt théorique et tantôt trop technique. Thomas Parisot s’est attaqué au problème en publiant Réussir son blog professionnel aux éditions Eyrolles, préfacé par Philippe Martin. Il y répond aux questions que l’on peut se poser face aux blogs professionnels avec une approche très pratique : quoi, pourquoi, comment et avec quoi.

Réussir son blog professionnel est divisé en sept chapitres, abordant progressivement l’univers des blogs et du blogging :

  1. Les blogs : chasser les idées reçues.
  2. Un blog, pour quoi faire ?
  3. Les fonctionnalités de base des blogs.
  4. Avant de commencer, les questions à se poser.
  5. Gérer son blog au quotidien.
  6. Quel logiciel de blog choisir.
  7. Étendre son réseau avec des services.

J’ai apprécié l’approche de Thomas – et je ne dis pas ça parce que ce site est cité dans le livre, ni parce qu’il cite Typo, et encore moins parce qu’il m’en a offert une copie – pour son côté pratique. Il existe de nombreux ouvrages détaillant pourquoi publier sur le web et comment écrire pour le web, mais il en manquait un qui prenne pas à pas le futur blogueur dans sa démarche.

Les deux premiers chapitres récapitulent le pourquoi : les blogs sont des outils matures, qui ne sont pas réservés à un public de geeks ou d’adolescents en mal de reconnaissance. Ils permettent de contrôler en partie son image sur le web de manière efficace et avec un investissement financier minime, voire de se créer une première présence sur Internet.

Le chapitre 3 est beaucoup plus théorique, et aborde les concepts plus ou moins techniques que le nouveau blogueur devra affronter au quotidien : publication, ping, republication, agrégation, syndication…

Les chapitres 4 et 5 rentrent franchement dans la pratique : que faire avant de se lancer, et que faire une fois son blog lancé : suivi de statistiques, animation, orientation… Thomas regroupe un certain nombre de bonnes pratiques que de nombreuses agences de communication n’ont visiblement toujours pas intégrées.

Le chapitre 6 explore les différents blogwares, entre les services hébergés et les outils à héberger. Y sont passés en revue les grands classiques : Movable Type, Wordpress, Typo… avec pour chacun d’entre eux une intéressante grille de critères. J’aurais aimé y voir une grille comparative sur deux pages, permettant de se faire un avis d’un seul coup d’oeil au lieu de naviguer constamment dans le livre. J’aurais également mis ce chapitre en cinquième position : le choix d’un blogware fait presque partie des questions à se poser, et se choisit en tout cas avant la gestion quotidienne de la bête. Nous en avons discuté avec Thomas qui a pris ma remarque en compte.

Le chapitre 7, enfin, étend le sujet aux services connexes au blogging, ainsi qu’au micro blogging : MyBlogLog, Wikio, Technorati, mais également Twitter qui vient conclure l’ouvrage.

Je voudrais très sincèrement remercier Thomas d’avoir écrit ce livre, car il va me faire économiser du temps (et donc de l’argent) en comblant le vide qui existant dans la documentation sur le sujet. Désormais, quand on viendra me poser des questions sur les blogs et la pertinence d’en lancer un ou non, je pourrai indiquer Réussir son blog professionnel à mon interlocuteur au lieu de perdre des heures à lui expliquer par où passer, une fois ce dernier convaincu du bien fondé de sa démarche.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: