Catégorie revue de presseLes revues de presse mettent chaque vendredi en lumière les 3 meilleurs articles sur lesquels ma veille quotidienne a porté. Ils peuvent être récents, ou particulièrement vieux, et rentrent dans cette catégorie pour leur qualité ou leur intérêt. N’hésitez-pas à proposer les vôtres.

Une revue de presse de rentrée – en retard de 24 heures – placée sous le signe des bonnes pratiques du développement (web), et de la relation aux utilisateurs dans le monde de l’open source.

Du principes de hiérarchie dans les applications web, Luke W

Luke W nous propose de cesser de penser le webdesign à l’échelle de nos sites et applications pour le repenser à l’échelle du web. En effet, la majorité des gens arriveront sur vos pages depuis un moteur de recherche ou un lien direct, et non en suivant la hiérarchie que vous avez élaborée depuis la page d’accueil.

Un très bon article, dont on regrettera la brièveté puisqu’il s’agit de la conférence donnée par Luke à An Event Apart. Le postulat émis par Luke est excellent et nous devrions repenser le design de nos sites et applications en répondant à deux questions :

  • Les utilisateurs savent-ils toujours où ils sont dans l’absolu quelle que soit la page sur laquelle ils arrivent ?
  • Les utilisateurs peuvent-ils accéder à la même information avec la même facilité qu’ils soient sur la page d’accueil ou sur le formulaire de contact de votre site ?

À ce titre, le thème Kubrick qui a équipé Wordpress à partir de la version 2.0 est un exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Sa sidebar disparaît dès que l’utilisateur visualise une page interne du site, bloquant l’accès à l’information qu’il ne peut retrouver qu’en home, et dont l’existence n’est pas supposée connue.

Rspec, how it should behave like, Robby Russell

Rspec est une suite de framework en Ruby destiné au développement par intention, ou développement par comportement. Il permet de décrire comment votre application devrait se comporter aussi bien au niveau applicatif qu’au niveau des objets.

On rencontre dans l’écriture de specs le même problème que dans le développement d’une application : plus celle-ci grossit, et plus on risque de répéter des portions de code ici et là. C’est à ce moment là qu’il faut se lancer dans une séance de refactoring.

À partir d’un cas fréquemment rencontré dans la vie réelle, Robby nous explique comment utiliser les groupes de spécifications partagés qui permettent de réutiliser certains comportements dans l’ensemble de vos tests sans avoir à les déclarer à chaque fois.

Après le refactoring du code, pourquoi ne pas refactoriser un peu vos tests ?

Comment tuer un développeur de logiciels libres, Loïc d’Anterroches

Loïc – dont je suis par ailleurs régulièrement le blog – vient de se heurter pour la première fois à un problème, bénin en entreprise, mais beaucoup plus frustrant quand il s’agit de logiciel libre développé sur son temps personnel.

Au delà de sa petite histoire, il résume parfaitement un article que je voulais écrire depuis un moment : ne vous lancez jamais dans le libre et l’open source si c’est dans l’espoir d’une quelconque reconnaissance de la part de vos utilisateurs – et je ne dis pas que Loïc le fait pour cette raison. Il n’existe pas d’utilisateurs satisfaits en dehors de la communauté, car ceux ci ne se manifestent (pratiquement) jamais. Il n’existe que des emmerdeurs toujours prêts à se plaindre, critiquer, sans jamais contribuer ni même proposer quoi que ce soit pour faire avancer le problème.

Un peu comme les clients d’ailleurs, sauf que les clients, pour utiliser un logiciel, ils payent.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: