Si comme moi vous n’êtes pas la personne la mieux organisée du monde, mais que vous vous soignez, les méthodes à la Getting Things Done n’ont plus aucun secret pour vous, et vous êtes forcément à l’affût des dernières nouveautés dans les outils d’aide à la productivité.
Le dernier né se nomme Evernote, vient d’ouvrir en beta privée, et se présente comme le must have du carnet de notes en ligne. On veut bien les croire vues les fonctionnalités proposées, et la possibilité de publier depuis absolument partout : email, client lourd Mac, Windows et Linux, navigateur, iPhone ou Windows Mobile.

Avant de vous offrir 15 invitations, je vous propose un panorama complet de la chose.

Un formulaire d’inscription simple au possible

Formulaire d'inscription à Evernote

Le formulaire d’inscription est simple au possible, presque trop simple en fait, malgré la présence plus qu’agaçante de l’habituel captcha, lui aussi trop simple pour être vraiment efficace. Sans compter qu’il faut, pour s’inscrire, disposer d’un code promotionnel complexe. En contrepartie, Evernote n’exige pas d’email de confirmation avant de permettre d’utiliser le service, et ça, c’est doublement bien :

  • On ne perd pas de temps à aller de son navigateur à sa boite mail and back. En restant immergé sur le site, l’utilisateur court moins de risques de commencer autre chose le temps de voir arriver son mail de confirmation au risque de ne jamais revenir. Ce comportement est de loin le plus agréable.
  • On évite la frustration liée à des fournisseurs de mails trop lents, ou à des antispam trop paranoïaques

Ce mail n’est pourtant pas inintéressant, puisqu’il contient l’adresse à laquelle poster vos notes quand vous voulez publier par email, une des nombreuses manières d’envoyer sur Evernote.

Presque trop simple, on aurait cependant pu souhaiter que ce formulaire présente quelques fonctionalités quasi considérées comme normales en 2008 :

  • Vérification à la volée de la disponibilité d’un nom d’utilisateur.
  • Vérification à la volée de la bonne correspondance des mots de passe fournis avant la validation.

Validez, vous y êtes.

Votre tableau de bord

Evernote se présente un peu à la manière d’un site de bookmarking, mais en plus organisé, puisque le but est de vous permettre de retrouver ce que vous y avez écrit. La page principale est divisée en deux parties :

  • À gauche, une navigation par facettes.
  • À droite, la listes de vos notes en ordre chronologique inverse.

L’unité de base est la note, qui correspond en quelques sortes à un billet de blog.

Tableau de bord Evernote

L’organisation des notes

Le tableau de bord est une merveille d’organisation, j’avoue avoir été vraiment ravi en le prenant en main. Par défaut, les notes sont affichées en mode vignette, avec des miniatures très parlantes, qui me rappellent un peu l’expérience de mon historique Safari en coverflow.

Présentation des notes en vignettes

Cela dit, ce mode de présentation peut facilement devenir lassant ou peu pratique quand on doit trier parmi un très grand nombre de notes. Pas de soucis, Evernote offre aussi l’affichage par liste, tout aussi pratique, avec un passage de l’un à l’autre en un clic.

Présentation des notes en ligne

La navigation par facettes

Si vous ne voyez pas l’intérêt de la navigation par facettes, c’est que vous n’avez jamais atteint la masse critique de données nécessaires à filtrer. Celle d’Evernote est particulièrement bien faite, avec un grand nombre de filtres très divers :

Navigation par facette d'Evernote

  • Par carnet, un carnet étant un ensemble de notes.
  • Par tag, et les aficionados du couple iGTD + Mailtag ne seront pas dépaysés.
  • Par attribut, à la manière d’un système de fichiers UNIX.
  • Par recherche sauvegardée.

Publier sur Evernote

La publication sur Evernote est probablement la partie la plus intéressante de l’application tant les ressources à publier et les interfaces de publication sont riches, puisqu’il est possible de publier :

  • Par mail.
  • Depuis un téléphone mobile.
  • Depuis son navigateur.
  • Depuis un client lourd (non testé ici car non directement web).
Publication par mail

la publication par mail est particulièrement utile en déplacement, ou depuis un PDA / téléphone portable, et d’une simplicité déconcertante. Il suffit simplement d’envoyer un mail à l’adresse spécifiée dans le mail de confirmation d’inscription dont je vous parlais un peu plus haut.

Publication par mail

Publication depuis la navigateur

Evernote permet l’import de pages web complètes dans votre carnet, sous la forme de notes. Il ne s’agit pas d’une simple inclusion de la page source dans une iframe vous laissant à la merci de tout changement ou retrait, mais d’un véritable import, avec mise à niveau de la feuille de style CSS. L’import se fait particulièrement simplement, à l’aide d’un lien à mettre dans vos favoris, à la Delicious.

L’application supporte :

  • Internet Explorer.
  • Firefox.
  • Safari (ce qui est plus rare).

importation d'une page web sous Evernote

Résultat d’une importation.

Publication depuis un téléphone mobile

Un des gros avantages d’Evernote, et non des moindres, est une optimisation pour l’utilisation en publication et lecture sur PDA et smartphone. L’expérience utilisateur sur iPhone est la meilleure que j’ai connu sur terminal portable depuis bien longtemps, et s’adapte à des écrans beaucoup plus petits.

Formulaire de login mobile

Le formulaire de login est réduit à sa plus simple expression. Je n’ai pas souhaité utiliser une invitation pour tester l’inscription.

Listing des notes

Par défaut l’affichage des notes se fait de la même façon que celle que vous utilisez sur le web. C’est dommage, vu le support il aurait été intéressant de proposer la liste par défaut pour alléger les connexions lentes.

Publication d'une note

La publication d’une note se fait également via un formulaire réduit à sa plus simple expression. Il n’est pas possible de publier des images ou des fichiers multimédia, mais celle-ci étant possible par email, il est facile de s’en tirer ainsi.

Conclusion et invitations

Ça s’est peut-être senti, mais j’ai été emballé par cet outil que je trouve absolument génial, pratique et intuitif. Il est très rare qu’un service ouvre en bêta en étant aussi complet, et Evernote met la barre très très haut, et justifie le buzz qu’il a fait sur Twitter cet après-midi.

Quant aux invitations, eh bien voilà : j’offrirai une invitation aux 25 premières personnes qui m’indiqueront un service web différent proposant un export par RSS public et que l’on pourrait souhaiter voir sur son blog en dehors de :

  • Delicious.
  • Flickr.
  • Magnolia.

Tout ça parce que je ne sais pas quoi faire comme plugins rapides pour étoffer la bibliothèque de Typo.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: