J’avais adoré Don’t Make Me Think, A Common Sense Approach to Web Usability, au point de me jeter sans regarder sur le second opus de Steve Krug Rocket Surgery Made Easy, The Do It Yourself Guide To Finding and Using Usability Problems. Contrairement à Matrix 2, je ne regrette pas complètement mon achat, mais si j’avais su, je l’aurais probablement téléchargé “pour voir” avant de l’acheter.

Rocket Surgery made Easy

Le postulat de départ est simple : engager un consultant pour conduire des tests utilisateurs va vous coûter des dizaines de milliers d’euros, les mener vous-même est presque gratuit. Il vous suffit d’une matinée par semaine et de quelques utilisateurs volontaires, et Steve Krug vous en donne les recettes. Au premier abord, ça ressemble un peu à ces gens qui améliorent votre référencement sans rien faire, ou qui vous proposent de gagner des milliers d’euros sans bouger de chez vous : dans le meilleur des cas un bullshit monumental, mais probablement une belle arnaque.

Et pourtant, le livre n’est pas mauvais. On pourra ergoter que 150 pages pour 35$ c’est peu, même au cours actuel du dollar, ou que les illustrations remplacent trop souvent le contenu, les fondamentaux sont là, et on apprendra certainement quelques trucs sur la manière de traquer les problèmes d’utilisabilité. Mais quelque-chose coince dans les prérequis de départ : les chances pour que l’on vous donner quelques matinées et des personnes pour tester les améliorations de votre produit sont encore plus faibles que celles que vous puissiez engager un consultant “certifié”. Si Don’t Make Me Think vous permettait de vous jeter sur votre site Web favori afin d’en améliorer l’expérience utilisateur, la mise en pratique de Rocket Surgery Made Easy est un peu plus compliquée.

Krug avait dit à plusieurs reprises qu’il souhaitait écrire un livre sur la conduite de tests d’utilisabilité low cost, et ses deux livres donnent la sensation qu’il a un compte à régler avec les cabinets d’audit en ergonomie. Le résultat est assez décevant, aussi bien à cause de la trop faible épaisseur de l’ouvrage qu’à cause de l’utopie qui se cache derrière le processus présenté.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: