Kookaburras

Pouvez-vous faire de tête la liste des applications ayant accès à votre compte Twitter ? Notez les dans un coin, puis rendez-vous sur la liste de vos applications. Vous risquez d’être surpris du nombre de services pouvant accéder à vos données et s’exprimer en votre nom.

Tant qu’à changer votre mot de passe, prenez deux minutes pour supprimer les applications qui ne vous servent plus à rien. Ça ne vous demandera aucun effort puisque le service vous propose de le faire.

Passer en revue les applications sur Twitter

J’en avais 164, réparties entre tous les clients que j’ai pu tester ces dernières années, et des services que j’ai testés cinq minutes avant de passer à autre chose par manque d’intérêt. 164 services et applications dont certains n’existent plus depuis longtemps, et d’autres dont je ne me souviens absolument pas.

La facilité avec laquelle on laisse une application accéder à notre compte Twitter masque de réels problèmes de sécurité. Chaque fois que nous autorisons un service à accéder à notre compte, nous faisons confiance à un tiers que nous ne connaissons pas. C’est vrai pour Twitter, Facebook ou Linkedin. Combien d’entre-nous lisent réellement ce que l’application aura le droit de faire en notre nom, même si elle promet que jamais au grand jamais elle n’enverra de message sans notre autorisation la plus expresse ? Probablement autant que nous sommes à lire en détails les CGU des services que nous utilisons. Et nous sommes probablement encore moins nombreux à nous en souvenir.

Cette confiance est très importante, car c’est elle qui a permis l’éclosion de toute une galaxie de services basés sur des APIs, et au delà, un réel mouvement d’ouverture des données autrefois fermées. Mais il faut avoir avoir conscience que l’on permet souvent à des gens que l’on ne connait ni d’Eve ni d’Adam de s’exprimer en notre nom.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: