Après cinq mois de travail, deux bêta, six-cent litres de Red Bull©, et douze kilos de pâtes de fruits Foucher, Typo 5.1 « Cartier Bresson » est enfin disponible. Cette nouvelle version majeure, autant par ses fonctionnalités que sa qualité apporte un très grand nombre de nouveautés ainsi qu’une stabilité retrouvée. Elle annonce également – je l’espère – un rythme de sorties plus soutenues, la prochaine étant d’ors et déjà prévue pour le 31 août, c’est à dire dans à peine 40 jours.

Mais sans plus attendre, passons à la liste des nouveautés.

Le support des droits par rôle

Cette fonctionnalité qui manquait depuis longtemps à Typo justifierait à elle seule le qualificatif de version majeur. Nous avons défini trois rôles fonctionnels, lesquels, je pense, devraient couvrir la très grande majorité des besoins.

  • L’administrateur, qui concentre dans ses mains la totalité des pouvoirs en termes aussi bien administratifs qu’éditoriaux.
  • Le rédacteur, qui a la haute main sur le contenu sur la modération, et la publication de ses propres contenus.
  • Le contributeur, qui dispose simplement d’un profil sur le site lui permettant de sortir de l’anonymat dans les commentaires, et ouvre la voie à de nouvelles fonctionnalités.

Les nouveaux utilisateurs peuvent, en fonction de la configuration de l’application, s’inscrire eux-même sur le site, ou être enregistrés un par un dans l’application. Une fonctionnalité mise en place par Cyril Mougel assure l’envoi d’un email à tout nouvel inscrit contenant ses identifiants de connexion.

Une toute nouvelle administration

L’administration a été réécrite en profondeur afin d’être à la fois plus légère, plus simple à l’utilisation, tout en offrant de nouvelles fonctionnalités.

Parmi elles, vous apprécierez :

  • La possibilité d’enregistrer vos articles en tant que brouillon. Ces derniers apparaissent désormais dans une zone particulière de l’administration, afin de se différencier des billets mis hors-ligne.
  • La nouvelle zone d’édition largement simplifiée, comprenant notamment l’auto complétion des tags.
  • La sauvegarde automatique et périodique des billets en cours de rédaction. Cette fonctionnalité n’est cependant disponible que pour l’interface d’édition simplifiée.
  • Le nouveau tableau de bord qui vous permet de voir l’état de votre site d’un seul coup d’oeil.
  • L’interface graphique plus claire.
  • Et bien d’autres choses encore.

Un nouveau thème par défaut

Après avoir retiré de la circulation Azure, le thème par défaut de Typo pendant près de deux ans et être passés par la case designs open source, nous avons réalisé qu’il manquait à Typo une identité graphique propre. J’ai ainsi demandé à O2Sources, une agence web lyonnaise particulièrement impliquée dans le monde de l’open source de nous accompagner dans cette démarche, et Hélène nous a pondu le très beau Typographic.

Nous souhaitions quelque chose de nouveau, de frais, loin des poncifs bleus et blancs à largeur fixe que l’on peut trouver sur Wordpress ou Dotclear, quelque chose de chaud et engageant, qui couvre tout l’écran et puisse s’adapter à (presque) toutes les résolutions. Le résultat ne s’est pas fait attendre, et il nous a positivement ravis.

Le retour de la gemme et de l’installateur automatisé

À cause d’un bug du genre insoluble, nous avions du renoncer à notre installateur automatique et à la gemme associée. Ayant réussi à corriger ce problème, nous avons pu la remettre dans le circuit, ce qui rend l’installation de Typo plus facile que jamais.

Nous avons également supprimé la dépendance à SQLLite, au profit de MySQL plus robuste et surtout beaucoup plus communément répandue.

Amélioration du code et refactoring (par le vide)

Le code a été amélioré et partiellement refondu. Ceci visait trois objectifs qui nous semblent désormais atteints :

  • Alléger l’application.
  • Harmoniser les interfaces.
  • Diminuer les risques d’erreurs.

Certaines fonctionnalités peu ou pas utilisées ont disparu, notamment la notification par Jabber. Si vous mettez utilisez Typo depuis quelques temps, vous pourrez également constater la disparition du préfixe /articles/ dans les URL accompagné de la mise en place d’un système de redirections 301 adéquat. Cool URIs don’t change. Do they ?

De nouveaux outils de migration

Cyril Mougel, encore lui, nous a gratifié d’un nouveau système de migrations. Celle-ci est pour l’instant possible depuis les systèmes Wordpress 2.3 et 2.5 ainsi que depuis Dotclear 1.2 et 2.0.

Le nouveau système permet de créer de nouveaux migrateurs très simplement, alors pourquoi n’en profiteriez-vous pas pour changer maintenant ?

Un nouveau site et une documentation à jour

Le bugtraquer sous Trac depuis des années a maintenant migré sous Redmine, plus joli, plus simple d’utilisation, et développé en Ruby on Rails. Le site principal a également rejoint cette application après une tentative malheureuse de le passer sous Typo. Ce dernier est un blogware, pas un CMS et encore moins un wiki. Or, c’est bien de ce dernier dont nous avions besoin.

Et évidemment, la correction d’une palanquée de bugs trop longue pour être mentionnée ici.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: