C’est la fin du plus gros vaporware depuis Duke Nukem Forever. Après quatre ans d’attente, le meilleur éditeur de textes au monde – jugement purement subjectif – revient : Textmate 2 Alpha a été annoncé pour aujourd’hui, et une developper preview a même été diffusée au cercle restreint des abonnés à la liste de diffusion textmate-dev avec la mention ne pas diffuser.

Textmate 2

Et pour cause, de nombreuses fonctionnalités n’ont pas encore été branchées, les bugs sont légions – et pourtant le debug n’est pas envoyé en anonymous, pouf pouf pouf – mais c’est de loin la meilleure nouvelle depuis la défaite de Jospin en 1997 2002 damned – encore une fois c’est purement subjectif – puisque Textmate est la raison pour laquelle j’ai basculé sous Mac OS après 10 ans d’une utilisation de Linux des plus zélée.

Et comme un bonheur ne vient jamais seul, ce billet a été entièrement écrit sous Textmate 2, parce qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien.

Il n’est pas dans mon propos de vous énumérer les nombreuses différences entre les deux versions majeures de l’éditeur, mais sachez que Textmate n’est toujours pas un IDE, et à ce titre, il ne génère toujours pas l’autocomplétion sur les classes est méthodes de vos projets d’un fichier à l’autre. Sachez également que le tiroir des projets a enfin été remplacé par un véritable explorateur de fichiers SCM aware, et qu’il tourne aussi bien sous Snow Leopard que sous Lion.

Malgré la joie qui m’habite en ce jour – et ce malgré un nombre incalculables de merdes qui me tombent sur le coin de la figure depuis que j’ai fait l’erreur de mettre un doigt de pied en dehors de la couette, à croire que Paris est envahi de mouettes sous gastro – je me demande s’il n’est pas trop tard pour Textmate 2. Nombreux sont en effet ses utilisateurs qui, las de devoir attendre une version 2 jamais annoncée, donc éternellement repoussée, sont passés qui sous MacVim, qui sous BBEdit, et qui sous Sublime Text. Il reste à voir si cette nouvelle mouture alliée la réputation de son glorieux prédécesseur suffiront à relancer la hype Textmate telle qu’on l’avait connue il y a cinq ans.

Sic transit gloria mundi.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: