J’avais déclaré que le Firefox Download Day était l’idée la plus stupide depuis l’invention du parcmètre. Je viens visiblement de tomber sur encore plus stupide, avec The second web, une application lancée par un autrichien de 16 ans qui recrée le web dans le web.

The second web

Dans The second web, vous pouvez acheter des noms de domaines déjà pris sur le web réel. Vous ne possédez pas de réel nom de domaine, mais simplement d’un enregistrement dans la base de données du Second Web, ce qui, techniquement, ne change pas grand chose. Tout ça pourquoi ? Eh bien pour faire de la publicité, évidemment, même si je ne vois pas très bien comment. Depuis votre site du “second web”, vous pouvez poser des liens vers le “premier web”. Je me demande d’ailleurs s’il est possible de créer un Second Web à l’intérieur du Second Web dans lequel vous pourriez racheter des noms de domaines déjà pris dans les deux premiers et…

Si comme moi, vous avez connu les premières années du web, avec tous ses réseaux parallèles et concurrent – ces fameuses autoroutes de l’information, tout ça doit vaguement vous rappeler quelque chose, et comme à l’époque, n’a absolument aucune chance de marcher. Sauf que 5000 noms de domaines ont déjà été vendus, générant pas moins de 25000$. Comme quoi, plus c’est bête, et plus ça a de chances de marcher.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: