Décision plus que discutable, j’ai migré mon serveur sous Ubuntu Breezy vers la Dapper toujours en bêta. J’avais besoin d’un ruby 1.8.4 pour faire tourner Ruby on Rails 1.1 et je ne voulais ni recompiler Ruby, ni installer un paquetage étranger au risque de casser quelque chose ; autant prendre le risque de tout casser. La migration s’est plutôt bien déroulée, puisque je suis encore là, même si elle exige un noyau récent (>= 2.6.12) pour se dérouler sans accrocs.

Sauf que…

Le système de configuration de démon Amavis utilisé entre autres par le MTA Postfix pour passer les mails à l’antivirus Clamav et à Spamassassin vient de changer sans prévenir entre les deux versions, et l’actuel fichier est devenu totalement obsolète. /etc/amavis/amavisd.conf est remplacé par de multiples fichiers de configuration situés dans /etc/amavis/conf.d, et quelle que soit la configuration précédente, les lignes activant le contrôle des courriers non sollicités et des virus sont commentées par défaut.

Pour les réactiver, il faut éditer le fichier 15-contentfiltermode situé dans /etc/amavis/conf.d et décommenter les quatre lignes suivantes :

@bypass_virus_checks_maps = (
   \%bypass_virus_checks, \@bypass_virus_checks_acl, \$bypass_virus_checks_re);

@bypass_spam_checks_maps = (
   \%bypass_spam_checks, \@bypass_spam_checks_acl, \$bypass_spam_checks_re);

Il semblerait en plus que la mise à jour attribue le fichier /var/run/amavis à l’utilisateur root et au groupe root, empêchant l’utilisateur amavis de créer la socket via laquelle il peut communiquer avec Postfix.

Il faut donc effectuer :

# chown amavi:amavis /var/run/amavis

en root, et toujours bien lire ses fichiers de log pour déterminer l’existence de potentiels problèmes.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: