Je cherchais tout à l’heure les coordonnées d’Aymeric Jacquet afin de planifier une expédition scientifique visant à voir si la bière nantaise est plus fraîche ou non que la bière parisienne, et pour ce faire, j’ai tout naturellement recherché son nom sur Google. J’aurais également pu enregistrer ses coordonnées lors de notre dernière rencontre, mais à quoi bon puisque de toutes manières comme il avait perdu son iPhone dans le taxi en allant à Paris Web 2008 ça ne servait à rien d’essayer de l’appeler je dispose de la plus grande base de données du monde, et d’outils puissants pour y faire des extractions ?

En arrivant sur le site d’Aymeric, j’ai été accueilli par un panneau de bienvenue m’enjoignant à parcourir d’autres billets, probablement en rapport avec ce que j’avais demandé.

Bonjour cher visiteur venu de Google, bienvenue sur l’AJblog.

Vous cherchez une réponse à la question : aymeric jacquet.
Les billets suivants peuvent , peut être, vous apporter des informations complémentaires :

  • Interviewé par Pixenjoy
  • Site validé pour le CSS Summer Refresh Alsacréations
  • Evolution du référencement du blog : J + 3 Google fait joujou, Live fait la tête
  • Réflexion rapide sur le bon usage du texte en gras en Webdesign
  • Ils connaissent bien la faiblesse des blogueurs chez Wikio

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre problème, n’hésitez pas à me contacter, je suis quelqu’un de serviable, comme vous pourrez vous en rendre compte si vous vous abonnez à mon flux RSS.

Bonne lecture et j’espère sincèrement que vous trouverez les réponses à vos questions.

Au début, j’ai trouvé ça plutôt pas mal, et j’ai commencé à réfléchir à la meilleure manière de l’inclure sur ce site, et plus particulièrement aux critères de tri et de pertinence que je souhaitais mettre en place : recherche textuelle, tags, recherche étendue avec un dictionnaire des synonymes… Et puis, au bout d’un moment, je me suis dit FBI… fausse bonne idée.

L’usage généralement fait d’un moteur de recherche est simple :

  1. Je lance ma recherche sur un outil de recherche.
  2. Je sélectionne un des premiers résultats, généralement au dessus de la ligne de flottaison, en fonction de ce que va me montrer l’aperçu.
  3. Si je trouve ce que je cherche, je me casse (sauf cas exceptionnel).
  4. Si je ne trouve pas ce que je cherche, je retourne sur mon outil de recherche, et soit je vais voir les autres résultats, soit je change ma requête afin d’obtenir des résultats plus pertinents.

Le bloc mis en place par Aymeric est intéressant, malheureusement, je crois qu’il est à la fois inutile, gênant et un peu orgueilleux dans le contexte d’un site web.

Inutile, car, dans 95% des cas, si le visiteur trouve ce qu’il cherchait, il ne restera pas longtemps. En temps normal, j’aurais même dit 99.9% de chances, mais le site d’Aymeric étant très spécialisé, il y a tout de même des chances pour que quelqu’un du sérail y passe un peu de temps.

Gênant, car il vient s’interposer entre le haut de l’écran et les résultats potentiels de la recherche effectuée par l’utilisateur. Dans le meilleur des cas, il sera ignoré, dans le pire des cas, il sera source de frustration et le visiteur partira sans aler voir plus loin.

Orgueilleux, car il présuppose que le visiteur prendra en compte la potentielle qualité générale d’un site qui n’a, pour l’instant, a été déceptif puisqu’il n’a pas été capable de répondre à sa demande.

Évidemment, dans d’autres contextes, ce bloc a une utilité certaine :

  • Articles connexes à la fin d’un billet.
  • Propositions en cas d’erreur 404, principalement lorsqu’on dispose d’une chaîne de recherche dans l’URL.

Mais dans tous les cas, on entre là dans le domaine du cross selling, et on retombe dans quelque chose de tout à fait classique.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: