Je viens de découvrir sans grand intérêt le blog de Blogonautes, un annuaire de blogs fonctionnant sur inscription et recensant à ce jour un peu plus de 20000 entrées.

Pour être honnête, je n’en attendais pas grand chose niveau contenu, le meta blogging – ces blogs qui parlent des blogs qui parlent des blogs qui… – m’ennuie profondément. De ce côté là, je n’ai pas été particulièrement déçu.

Visitant un blog ouvert au second semestre 2006 et sensé être au courant des technologies les plus répandues en matière d’hébergement de blogs, je reste en revanche catastrophé par l’expérience utilisateur de ce site :

Pop-ups are sooo 1997…

L’utilisateur n’aime pas qu’on lui force la main, ce n’est pas nouveau, et il se sent agressé quand un site l’oblige à ouvrir un lien dans une nouvelle fenêtre sans lui demander son avis. S’il désire revenir ou rester sur la page source, il ouvrira de lui-même une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet ; s’il ne le fait pas, c’est qu’il ne juge pas opportun de conserver un accès direct à la page d’origine. Pour rappel, un des credo du “web 2.0” clame la mise en valeur de l’utilisateur…

On peut tromper une fois mille personnes mais on ne peut pas tromper…

Sous chaque billet apparaissent trois liens : “Lien permanent”, “Lire les commentaires (x)” et “Écrire un commentaire”. Curieusement, aucune URL de trackback ; on aurait aimé.

Le réflexe le plus naturel porte le visiteur à cliquer sur le lien indiquant le nombre de commentaires afin de les lire ou de répondre au billet. Et là, c’est le drame ; si les commentaires apparaissent bien à l’écran sous le billet d’origine, il faut en revanche cliquer sur un second lien pour accéder au formulaire de réponse qui s’ouvre… dans une pop-up. Si je choisis de cliquer sur le lien intitulé Écrire un commentaire, j’obtiens la même pop-up désagréable mais sans la possibilité de visualiser les commentaires déjà déposés. Lire ou écrire, il faut choisir !

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement…

Autre mauvaise surprise : ni Flock ni Firefox n’acceptent d’ouvrir la pop-up de Blogonautes sans une autorisation explicite de ma part. Gênant que tout cela, et je m’exécute dans la crainte légitime de voir surgir sous mes yeux horrifiés une centaine de fenêtres intempestives me ventant tout un tas de sites licencieux.

Le formulaire comprend 6 champs texte là où 4 suffiraient largement, deux boutons radio et une case à cocher.

La partie identification est minuscule, à tel point que ni l’url de ce site ni mon nom ni mon adresse e-mail ne rentrent en entier. Ils pourraient profiter un peu plus de la largeur de la fenêtre, qui offre ainsi beaucoup trop de “blanc”. Le libellé “texte” placé à côté du champ de saisie est superflu tant il est évident que c’est là que doit être écrit le commentaire.

Sous la zone d’identification, on trouve un champ “Titre du commentaire” que rien ne vient différencier des trois précédents. La présence d’un tel champ est plus que discutable, pour ne pas dire qu’il n’a rien à faire là.

La zone de saisie du commentaire est elle-aussi minuscule, et force le rédacteur d’une prose de plus de deux lignes à utiliser un éditeur de texte.

Sous la zone texte s’affiche un énorme capcha, couvrant facilement les deux tiers de la zone au dessus. Un capcha est un système destiné à contrôler que l’auteur du commentaire n’est pas un bot en lui faisant saisir des chiffres et des lettres inscrits dans une image générée aléatoirement, ce qui ne porte pas Blogonautes à la portée des aveugles et des malvoyants. Ce système n’a rien à faire là et ne devrait s’afficher qu’en cas de doute sur la nature du commentateur.

Enfin, une checkbox “Se souvenir de moi” vient curieusement s’intercaler entre le capcha et le bouton d’envoi du commentaire.

La pop up de blogonautes

La critique est aisée mais l’art est difficile

Comment améliorer simplement l’expérience vécue sur ce blog ?

Il faudrait ne laisser qu’un seul lien menant aux commentaires. Un lien “laisser une réponse” entre le contenu du billet et le premier commentaire permettrait au visiteur de passer les réponses déjà laissées pour se rendre au formulaire de réponse laissé en bas de page. La navigation serait beaucoup plus intuitive et agréable ; l’utilisateur ne serait pas forcé d’ouvrir une nouvelle fenêtre et le cas échéant de se battre avec son anti pop-up.

Les labels “nom”, “email” et “URL” seraient bien mieux alignés proprement à droite des champs de saisie correspondant. Cela permettrait d’occuper la place vide au dessus de la saisie du commentaire. On pourrait alors disposer de champs de saisie bien plus grands. Un libellé “obligatoire” remplacerait avantageusement l’astérisque à droite du libellé “nom”, ce qui éviterait un aller retour de l’utilisateur en bas de la page.

Le champ “titre du commentaire” est inutile. Un commentaire même long, ne devrait pas nécessiter de titre ; dans le cas contraire, il s’agit d’un billet. Une URL de trackback le remplacerait avantageusement.

La checkbox “Se souvenir de moi” devrait être sous la zone d’identification et non sous la capcha.

Un un bon antispam n’utilisant les capchas qu’en dernier recours aurait grandement amélioré l’utilisation du formulaire de réponsee, et été un minimum à attendre de la part d’une plate-forme d’hébergement “moderne”, encore plus lorsqu’il s’agit de faire héberger un site se voulant l’observatoire des blogs francophones (sic).

Et par acquit de conscience, avant de refermer mes fenêtres, j’ai passé le site à la validation syntaxique – sans grand espoir – et il ne valide évidemment pas, avec 47 erreurs sur une seule page.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: