Hier avait lieu la Journée Internationale des Personnes Handicapées. À cette occasion, Raphaël avait lancé un appel à témoins sur le sujet des handicaps et de l’accessibilité sur le web. Les billets s’accumulant dans mon agrégateur, je n’ai entendu parler de cette initiative qu’à l’heure de ma pause café matinale, soit au moins 48 heures trop tard.

Après n’avoir reçu que deux témoignages et vu la nouvelle relayée sur seulement 63 blogs, Raphaël s’interroge sur les raisons de ce relatif fiasco.

Je crois avoir plusieurs réponses à lui apporter, aucune n’éliminant malheureusement l’autre :

Variante 1 : les handicapés, tout le monde s’en fout.

Ce n’est pas totalement faux, malheureusement. En dehors d’une faible minorité active considérés comme des casses pieds – je reste poli – et des empêcheurs de tourner en rond, personne ne s’intéresse à eux. La plupart des gens “normaux” refusent de travailler avec eux : ils trouvent cela dégradant et ses sentent diminués, se contentant de donner deux fois par an : une fois pour le Téléthon, une fois pour la mucoviscidose. Payons nous une bonne conscience et basta, le reste de l’année, on les laisse ramer, quand ils le peuvent. Ayant des membres de ma famille handicapée, et d’autres travaillant à l’Association des Paralysés de France, je pourrais vous en parler un bon moment.

Variante 2 : les handicapés ne sont pas “in”.

63 blogs relaient l’information est un chiffre que Raphaël semble trouver satisfaisant. Je ne le pense pas. Où sont ceux là même qui déclenchèrent le déferlement médiatique consécutif au licenciement de Garfield ou de Petite Anglaise ? Le handicap ne doit pas être un produit marketing suffisamment attractif, difficile de créer le buzz, même à l’occasion de la Journée Internationale des Personnes Handicapées. Dommage.

Variante 3 : Les blogs ont atteint leur point d’obsolescence.

Les blogs comme contre pouvoir, c’est fini. Le média citoyen a vécu, une fois l’attrait de la nouveauté passée, le grand public s’en détourne, la fréquentation baisse, la production aussi. Plus la peine d’en parler, d’autres nouveautés bien plus excitantes pointent déjà le bout de leur nez. Une nouvelle relayée par un blog, aussi importante soit-elle aura certainement moins d’impact aujourd’hui qu’il y a un an, et je doute qu’on en parle encore souvent dans Le Monde ou Libération.

Variante 4 : La source et la cible n’étaient pas les bons.

Aussi bon soit-il, le blog d’Alsacréations ne s’adresse pas au tout venant. C’est un blog technique à destination des techniciens, et nombre de ses lecteurs sont déjà au fait des problèmes d’accessibilité, des standards du web et de tout ce qui va autour. Comme je l’évoquais au point précédent, on lit moins de blogs, mais on lit mieux, et plus près de ses centres d’intérêt.

Alsacréations n’était sans doutes pas l’endroit où lancer cet appel à témoins : il est difficile pour un blog de niche de toucher le grand public, surtout sur un sujet aussi peu porteur, quand bien même un blog grand public aurait-il repris l’initiative. Le handicap et l’accessibilité – web ou pas – sont des sujets qui nous concernent tous et devraient nous mobiliser autant que la journée mondiale contre le SIDA. Je me souviens d’une vieille campagne appelant à se protéger et à donner pour financer la recherche. Elle disait : le SIDA, il suffit d’une fois. La tétraplégie, c’est exactement pareil, mais on n’en parle pas.

[edit]

Variante 5 : même les handicapés n’en ont rien à foutre

Quand on voit la galère que connaissent les handicapés au quotidien pour trouver du boulot, se déplacer, et d’une manière générale vivre, le tout avec une étiquette d’assistés collée sur le front, je doute qu’avoir leur journée internationale leur fasse grand chose pour ce que ça leur rapporte dans leur vie de tous les jours.

L’initiative de Raphaël et Monique est parfaitement louable, mais elle nécessite beaucoup de courage de la part des témoins : le courage de dire à des milliers de personnes sur Internet “je ne suis pas une personne normale, je ne peux pas vivre comme les autres”. Quelque chose dont ils se passeraient probablement bien.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: