logo wikikubbe La principale raison, en dehors du manque de temps, pour laquelle je contribue si peu à l’effort de discussion, de documentation et de traduction des projets auxquels je contribue vient probablement de mon aversion pour l’outil utilisé dans presque 99% des cas : le wiki. Si je devais ne garder que les cinq principales raisons, je crois qu’elles seraient :

  1. L’obligation d’utiliser les zones de saisie web, toujours trop petites et peu commodes quand il existe d’excellents éditeurs de texte permettant la publication comme, au hasard, Textmate sous Mac OS X. Textmate a réussi le pari de me faire oublier tous les inconvénients Emacs, sans en occulter les bons cotés, en dehors du psychiatre interactif et du Tetris, si utiles à ma santé mentale à l’époque où je passais des nuits à débugger des sergfaults improbables sur du code C écrit – par moi – avec les pieds.
  2. Les conventionsDeNommage en camelCase sont épouvantables à lire.
  3. La syntaxe wiki est à vomir, tous sauf structurante, notamment parce que la balise de fermeture de bloc est la même que la balise d’ouverture. À titre d’exemple, saviez vous qu’en wiki, un titre de premier niveau s’écrit !!!Ceci est un titre de premier niveau!!!, et un titre de second niveau !!Ceci est un titre de second niveau!! ? Je vous laisse deviner comment s’écrit un titre de troisième niveau…
  4. Il est très difficile, voire impossible d’attribuer le contenu à son auteur. Autant pour des sources modifiées en mode collaboratif, cela ne me gêne pas outre mesure, autant il en va autrement pour de la documentation.
  5. L’information n’est pas structurée.
  6. Ils sont généralement très lents, peu pratiques, et très difficiles à administrer.

J’ai finalement gardé six raisons principales, en trichant un peu, et incompressibles. Mais ce ne sont pas les seules.

Sur le principe, je ne suis pas contre une documentation auto générée, auto corrigée et auto complétée par la seule force mentale d’une communauté pleine de bonne volonté. Cependant, la réalisation pèche trop souvent pour que je trouve le modèle séduisant.

Deux questions au hasard :

  1. Pourquoi ne pas baser la gestion de versions des pages sur un outil reconnu, au hasard CVS ou Subversion, ce qui permettrait d’utiliser des applications externes les supportant ?
  2. Pourquoi utiliser systématiquement le camelCase quand la tendance sur le web va vers l’utilisation systématique des minuscules et la séparation des mots par un ‘-’ dans les conventions de nommage ?

Contrairement à ce que vous pourriez croire, ce billet n’a pas pour vocation à exprimer ma haine du wiki. Je voulais juste parler de Wikikubbe, un tout petit wiki d’une incroyable légèreté développé en PHP. Nul n’est parfait. Wikikubbe s’installe en moins d’une minute :

    powerbook58-de-frederic-de-villamil:~ neuro$ cd /mon/beau/wiki/
    powerbook58-de-frederic-de-villamil:~ neuro$ wget http://dev.kd2.org/wikikubbe/0.6/wikikubbe-installer.php.txt
    powerbook58-de-frederic-de-villamil:~ neuro$ mv wikikubbe-installer.php.txt wikikubbe-installer.php
    powerbook58-de-frederic-de-villamil:~ neuro$ chown -R www-data:www-data /mon/beau/wiki/
    powerbook58-de-frederic-de-villamil:~ neuro$ lynx http://mon-beau-wiki.com/wikikubbe-installer.php

Et voilà, c’est installé.

Quelques avantages de wikikubbe :

  • Sa légèreté.
  • Sa facilité d’administration.
  • Il n’utilise pas de base de données.

Quelques inconvénients :

  • Le mot de passe administrateur stocké en clair dans le fichier de configuration, pas bien (un patch a été ajouté à ma TODO list).
  • C’est un wiki.

Et vous pouvez même tester wikikubbe avant de l’installer chez vous.

Perry the Platypus wants you to subscribe now! Even if you don't visit my site on a regular basis, you can get the latest posts delivered to you for free via Email: